Elle fait l'actu

Elle fait l’actu : Meryem Belqziz, DG de Uber Maroc

L’entreprise de transport collaboratif qu’elle dirige renforce sa présence au Maroc. Uber débarque ainsi à Rabat, après s’être implantée il y a deux ans à Casablanca et la délocalisation du service client de 25 pays au Maroc avec plus de 450 positions et neufs langues.


Cette extension régionale graduelle capitalise sur le retour d’expériences du service de l’entreprise à Casablanca, opérationnel depuis 2015 et qui référence déjà plus de 22.000 chauffeurs dont 500 actifs par mois. Le choix de la capitale du Royaume est motivé par la volonté de contribuer à enrichir l’offre du transport urbain au service du grand public et des touristes. Déjà à Casablanca, 40% des utilisateurs de Uber sont des touristes principalement en provenance de la France, les États-Unis et la Chine.

Selon la filiale de l’entreprise technologique américaine, un chauffeur Uber actif peut générer un chiffre d’affaires mensuel de 12.000 DH grâce à une moyenne de 15 à 20 courses par jour et un panier moyen de 35 DH par commande. Côté ambitions, Uber Maroc vise à créer à l’horizon 2020 plus de 12.000 emplois de chauffeurs partenaires à plein temps.

Pour rappel, l’année 2017 marque un tournant dans la stratégie de développement de Uber au Maroc. La firme américaine, compte tenu de la compétitivité de l’offre offshore du Maroc, a délocalisé à la capitale économique son service de la relation client Uber Transportation et UberEats de 25 pays. Le centre, qui traite plus de 4 millions de requêtes, assure l’assistance aux clients Uber en neuf langues avec une couverture géographique qui comprend le Canada, la Russie et la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Samsung Galaxy Note8 : bombe technologique

Article suivant

RATP Dev met la main sur le tramway et le BHNS de Casablanca