Messagerie

Elon Musk vilipende WhatsApp et recommande l’application « Signal »

Après la polémique déclenchée suite à la récente mise à jour de WhatsApp, qui impose un transfert de données de ses utilisateurs vers Facebook, le très médiatique homme d’affaires Elon Musk, a posté un tweet incendiaire qui a mis le feu aux poudres. Celui qui est désormais l’homme le plus riche du monde, également fondateur de Tesla et patron de SpaceX, a recommandé aux internautes d’utiliser la messagerie Signal.


Facebook, qui revendique plus de 2 milliards d’utilisateurs dans le monde, est dans la tourmente depuis quelques jours, littéralement cloué au pilori pour avoir donné à ses utilisateurs WhatsApp jusqu’au 8 février pour accepter ses nouvelles conditions (partage de données Facebook), faute de quoi ils devront arrêtés de l’utiliser.

Mais jeudi 7 janvier, le très médiatique homme d’affaires Elon Musk, Elon Musk a mis l’application « Signal » sous le feu des projecteurs. Il a posté un tweet lapidaire : « Utilisez Signal », a écrit celui qui est désormais l’homme le plus riche du monde à ses 41,6 millions d’abonnés. Jack Dorsey, le co-fondateur de Twitter lui-même, n’a pas tardé à retweeter la publication sur son compte.   Quelques heures après le tweet d’Elon Musk, Edward Snowden, le lanceur d’alerte et ancien employé de la CIA et de la National Security Agency, s’est mis à son tour à faire la promotion de Signal sur Twitter.

Aujourd’hui, Signal est utilisé par ces gros noms de la tech, comme le co-fondateur de Twitter, le patron de Tesla et SpaceX, ou encore le lanceur d’alerte Edward Snowden, pour ne citer qu’eux. 

Pour de nombreux observateurs, ces soutiens de grandes personnalités et d’autres experts envers Signal est gage de confiance pour qui voudrait se tourner vers une autre application que WhatsApp. L’application, pour sa part, entend capitaliser sur ces soutiens : sur la page d’accueil du site, on trouve une citation d’Edward Snowden (« J’utilise Signal tous les jours ») et une autre de Jack Dorsey, qui vante la sécurité de la messagerie.

Mais qu’est-ce que Signal et pourquoi Elon Musk et d’autres personnalités le recommandent-t-ils ? Selon le site indien Indanexpress qui a présenté un aperçu sur les alternatives à WhatsApp (Signal, Viber et Telegram), la meilleure est celle recommandée par le fondateur de Tesla et patron de SpaceX.

Lire aussi|Voici les 25 pays les plus « intelligents » au monde

Multiplateforme et niveau de sécurité élevé

Selon ce site, l’application Signal est plus protectrice de la vie privée de ses utilisateurs et peut être utilisée gratuitement sur iOS, Android, iPad, Mac, Windows et Linux). La sécurité de Signal tient en partie à son chiffrement de bout en bout, qui crypte les messages, photos et autres documents envoyés via sa messagerie. « Grâce à cette technologie, personne ne peut voir ces informations, à l’exception des utilisateurs faisant partie de la discussion », souligne Indanexpress.

Mais contrairement à WhatsApp, le code de Signal est en open source, c’est-à-dire que tout le monde peut y avoir accès, voir comment il est construit, corriger d’éventuels bugs et même le reproduire pour d’autres services.  Autre différence : Signal est financé par une organisation à but non lucratif. « L’ancien co-fondateur de WhatsApp, Brian Acton, a aidé à fonder la fondation Signal avec Marlinspike, et a également versé 50 millions de dollars pour financer l’application. Il ne vend pas vos données, ne les monétise pas et ne contient pas de publicités », indique le site indien. Et d’ajouter : lorsqu’il est question de protection de la vie privée des utilisateurs, ne pas appartenir à une entreprise dont le business model repose sur la collecte de données personnelles, comme c’est le cas de WhatsApp avec Facebook, est toujours une plus-value non négligeable.

Groupes, appels vidéo et audio

Parmi les autres avantages de Signal par rapport à Watshap, Indianexpress cite la prise en charge des fonctionnalités de groupe avec un maximum de 150 membres sans compter les appels vidéo de groupe rajoutés récemment. L’application prend également en charge les appels vidéo et audio réguliers, qui sont également cryptés de bout en bout.

Lire aussi|Dakhla : une délégation américaine de haut niveau visite les locaux du futur consulat général US

Verrouillage de l’écran et autres fonctionnalités

L’utilisateur peut également activer la disparition des messages pour chaque chat. L’application intègre aussi une fonction de verrouillage d’écran. L’utilisateur peut également définir un code PIN pour le compte Signal pour assurer la sécurité de son compte. Les autres fonctionnalités incluent le verrouillage des empreintes digitales, la lecture des reçus, le partage de position, les appels de relais, l’archivage des chats, etc.

Il existe également une fonctionnalité appelée « Demandes de messages », qui donne la possibilité à l’utilisateur de bloquer, supprimer ou accepter les messages d’une personne inconnue. Selon le site indien, Signal permet aussi à l’utilisateur de réagir à n’importe quel message avec des émojis. L’usager a également la possibilité de ne pas autoriser un utilisateur à prendre des captures d’écran de chat.

Pour ajouter n’importe qui dans un groupe, l’individu devra accepter l’invitation de groupe, contrairement à WhatsApp. La gestion du stockage de l’application est vraiment bonne et assez similaire à WhatsApp, relève Indianexpress. L’utilisateur peut effacer les messages, supprimer des vidéos ou des images et vérifier différents fichiers dans l’outil de gestion du stockage.

Quoi qu’il en soit, de nombreux utilisateurs se sont tournés vers Signal. L’application aurait été téléchargée plus de 100 000 fois en seulement deux jours sur l’App Store et Google Play, les 6 et 7 janvier, selon les données de Sensor Tower rapportées par Reuters.

Lire aussi|Covid-19 : les mesures préventives prolongées d’une semaine à Agadir

 
Article précédent

Dakhla : une délégation américaine de haut niveau visite les locaux du futur consulat général US [Diaporama]

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 895 nouveaux cas, 452.532 au total, dimanche 10 janvier 2021 à 18 heures