Dossier

Émergence et PAI : L’activation des ressorts et facteurs moteurs de la compétitivité

Dans une économie mondiale concurrentielle, le Maroc a lancé, en 2005, un « Plan d’Emergence » pour doter le pays d’une industrie moderne et compétitive à forte teneur en emploi. En 2014, le « Plan d’Accélération Industrielle » crée les écosystèmes performants qui ont pour vocation de réduire la fragmentation sectorielle et d’insuffler une nouvelle dynamique entre grands groupes et PME-TPE et partant, développer la croissance et l’emploi sur les marchés porteurs. 


Face à la compétition mondiale, le Maroc s’est doté d’un « Plan Emergence », en 2005, qui avait pour objectifs « la mise à niveau du secteur industriel, sa modernisation et la consolidation de sa compétitivité ». Cette stratégie industrielle portait sur deux piliers. D’un côté, la redynamisation du tissu industriel ainsi que l’accroissement des capacités concurrentielles, de l’autre l’application d’une politique volontariste orientée vers de nouveaux secteurs prometteurs, à même d’augmenter les exportations. Dans la pratique, le Plan Emergence s’est orienté vers des métiers mondiaux pérennes, appelés à tracter l’économie nationale en tirant la croissance vers le haut.

A cet effet, il a favorisé l’essor de sept secteurs porteurs, en l’occurrence l’offshoring des services, l’électronique, l’automobile, l’aéronautique et le spatial, l’agroalimentaire et les produits de la mer, le textile et le cuir.

Voilà donc pour les Métiers Mondiaux du Maroc (MMM) dispatchés en deux catégories: les métiers traditionnels (textile-cuir et agroalimentaire) et les nouveaux métiers (offshoring, électronique, automobile, aéronautique) orientés vers les investissements directs étrangers (IDE). Des secteurs sur lesquels le Maroc a fait valoir ses atouts que sont la proximité et le voisinage géographique, une main-d’œuvre qualifiée et l’accès facilité aux marchés. Le Plan d’Accélération Industrielle (PAI), lancé en avril 2014, est venu adapter les réponses aux défis du secteur industriel. Il avait pour vocation de faire fructifier les succès enregistrés par le Plan Emergence et imprimer un rythme plus soutenu à l’évolution du secteur industriel pour conforter sa place parmi les nations émergentes.

Ce plan d’accélération industrielle se veut une véritable feuille de route par le biais de laquelle la place de l’industrie en tant que pourvoyeur d’emploi et levier de croissance sera renforcée. 

Un Hors-série exceptionnel du magazine Challenge « Les 20 ans qui ont fondé le Maroc de demain » est en vente en kiosque.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Maroc : Les gestionnaires indépendants d'OPCVM se distinguent au premier semestre 2019

Article suivant

Le japonais Yokogawa s’implante au Maroc