Interview

Emily Caruana : «Malte, une destination alternative»

Malte, une des destinations touristiques prisées de la Méditerranée mais qui reste encore peu fréquentée par les Marocains. Interview avec Emily Caruana, Executive Marketing Directorate du MTA (Malta Tourism Authority).


Le Maroc et Malte présentent plusieurs points de ressemblance de fait de la culture méditerranéenne partagée. Quelle place le Maroc occupe-t-il dans vos stratégies touristiques?

Nous n’avons que récemment commencé à commercialiser Malte au Maroc et il est encore trop tôt pour dire à quoi nous attendre. Néanmoins, MTA estime que Malte peut être une destination intéressante pour les Marocains en voyage et pour ceux qui souhaitent améliorer leurs compétences linguistiques en anglais.

Les touristes marocains sont très tournés vers l’Espagne. Comment vous situez-vous par rapport à cette destination?

Des destinations comme l’Espagne sont bien connues et établies. Cependant, grâce à notre offre de produits variée, nous présentons une destination alternative, différente mais ayant des racines méditerranéennes similaires à celles du Maroc.

Etes-vous satisfaits aujourd’hui du niveau des échanges touristiques entre le Maroc et Malte ?

Définitivement pas. Il y a de la place pour la croissance pour les deux destinations. La connexion de vol Air Malta entre les deux pays offre des possibilités de marketing à double destination.

Certains pays, comme la Turquie, ont réussi à doper leur tourisme en supprimant le visa. Croyez-vous qu’une action pareille serait envisageable par votre gouvernement?

Malte fait partie de l’espace Schengen et, de ce fait, ne peut pas agir comme la Turquie en matière de VISA. Nous devons donc respecter les règles de Schengen.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Il fait l'actu : Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie

Article suivant

S.E.M. LI Li, Ambassadeur de Chine au Maroc : «La guerre commerciale avec les Américains ne nous fait pas peur»