Aérien

Emirates annonce son 1er vol commercial en Airbus A380 vers le Maroc

Le Maroc accueille le premier vol commercial en Airbus A380 vers l’Afrique du Nord d’Emirates, élue meilleure compagnie aérienne au monde en 2016 par le  Skytrax World Airline Awards. L’évènement aura lieu le 26 mars 2017, lorsque l’emblématique avion à deux étages atterrira à Casablanca.


Le Boeing 777-300ER actuellement utilisé sur la ligne Dubaï-Casablanca sera donc remplacé par l’avion phare de la compagnie aérienne qui continue d’attirer les voyageurs et les passionnés d’aviation. La capacité des sièges dans les trois classes de voyage sera donc augmentée et offrant une meilleure expérience de produit premium.

Ce changement permettra l’augmentation de la capacité à un total de 1834 sièges supplémentaires par semaine, répondant ainsi à une demande croissante des voyageurs sur cette ligne, avec 14 suites privées en Première Classe, 76 sièges-lits en Classe Affaires et 401 sièges spacieux en Classe Economique.

Le vols A380 à partir de Casablanca vers Dubaï, le hub international d’Emirates, permettra aux voyageurs d’accéder facilement à d’autres destinations du large réseau Emirates, en particulier dans les états du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), l’Asie de l’Est et l’Australie, et d’autres villes telles que Beijing, Shanghai, Guangzhou, Hong Kong, Sydney, Brisbane et Perth qui sont également desservies par l’A380. Le service A380 fournira également aux voyageurs de tout le réseau Emirates, notamment du GCC, de l’Australie, de l’Inde, des États-Unis ainsi que de l’Extrême-Orient, une connectivité idéale via son hub ultra-moderne à Dubaï.

La destination Casablanca a connu une croissance continue depuis son lancement en mars 2002. En 2015 uniquement, Emirates a transporté près de 260 000 passagers et plus de 10 000 tonnes de fret, contribuant ainsi à la dynamisation du voyage d’affaires et de loisirs entre Casablanca et Dubaï. La métropole est devenue l’une des destinations les plus populaires d’Emirates.

 
Article précédent

Tourisme : Le casse-tête chinois

Article suivant

L'ONCF lance des offres spéciales de fin d’année