Immigration

Émirats arabes unis : Voici les catégories d’étrangers qui pourront désormais facilement accéder à la citoyenneté

Les Émirats arabes unis ont annoncé des amendements législatifs permettant la naturalisation de certaines catégories d’étrangers.  Cette révision des dispositions de la loi fédérale relative à la nationalité vise à attirer plus de compétences et de talents et prévoit l’octroi de la nationalité à des cadres, artistes et chercheurs étrangers, suivant certaines conditions. Qui peut prétendre à la nationalité émiratie ? Quels sont les avantages ? Quelles sont les conditions à remplir ? Les réponses.


Les Émirats arabes unis ont fixé de nouvelles conditions pour l’octroi de la nationalité émiratie pour certaines catégories d’étrangers pour qu’ils contribuent au « développement et à la prospérité du pays ». L’annonce a été faite hier samedi 30 janvier à l’issue du Conseil des ministres de cet État du Golfe.

Ces amendements visent à attirer plus de compétences et de talents et prévoient l’octroi de la nationalité à des cadres, artistes et chercheurs étrangers, suivant certaines conditions.  Les catégories visées sont les investisseurs, les métiers spécialisés, comme les médecins et les chercheurs, les ingénieurs, les inventeurs, les intellectuels, les écrivains, les artistes et les surdoués.

Lire aussi|Opération de vaccination contre la Covid-19 : les premières sanctions tombent

De nombreux avantages

Cette mesure profitera également aux membres des familles des nouveaux naturalisés qui, en outre, pourront garder leur ancienne nationalité.  Parmi les avantages qu’offre l’obtention de la citoyenneté émiratie, la possibilité de créer et de posséder des sociétés ou des biens fonciers ou immobiliers ainsi que d’autres avantages que pourraient accorder les autorités locales.  Ainsi, la citoyenneté sera accordée selon des critères bien définis pour chaque catégorie professionnelle.

Les critères définis pour chaque catégorie professionnelle 

Pour les investisseurs prétendant à l’obtention de la nationalité émiratie, ils doivent disposer d’un bien immobilier aux Émirats arabes Unis, tandis que les médecins et autres spécialistes doivent être spécialisés dans un domaine scientifique demandé et présentant un intérêt pour l’État, avoir participé à des études et travaux de recherche ayant une haute valeur scientifique, avoir au minimum dix années d’expérience et faire partie d’une organisation reconnue dans leur domaine de compétence.

Quant aux chercheurs et doués, il est exigé aussi une dizaine d’années d’expérience, avoir exercé dans la recherche au sein d’une université, d’un centre de recherche ou dans le secteur privé, avoir des contributions dans le domaine scientifique comme le fait de remporter un prix prestigieux ou avoir obtenu une subvention importante dans les dix dernières années, ou être recommandé par une institution scientifique reconnue par l’État des Émirats. 

Lire aussi|Dakhla-El Guerguerat Grand Prix : une première étape sous le sceau du succès

Pour les inventeurs, ils doivent être détenteurs d’au moins un brevet d’invention reconnu par le ministère de l’Économie et représentant une valeur ajoutée pour l’économie de l’État et présenter une recommandation du ministère de l’Économie. 

Dans la catégorie des intellectuels, talents et artistes, les nouvelles dispositions stipulent qu’ils doivent être des leaders dans des domaines prioritaires pour l’État des Émirats, comme la culture et les arts et avoir obtenu au moins un prix mondial, ainsi qu’une recommandation des parties gouvernementales concernées. 

A noter que le choix des personnes éligibles à la citoyenneté émiratie sera confié aux services du gouvernement fédéral, aux gouvernements locaux et aux conseils exécutifs. 

Les candidats à la nationalité émiratie sont tenus de prêter un serment de fidélité au pays, de s’engager à respecter la réglementation et de déclarer aux autorités les éventuelles nationalités qu’ils détiendraient ou auxquelles ils renonceraient.

En 2019, les Emirats arabes unis ont accordé des permis de séjour de longue durée (jusqu’à 10 ans) pour les spécialistes et les personnes qui ont un grand savoir-faire.  A noter que les étrangers constituent autour de 90% des quelque 10 millions d’habitants des Emirats arabes unis.

Lire aussi|La prospérité de la planète passe par celle des USA : la vision Joe Biden pour «un monde meilleur»

 
Article précédent

Opération de vaccination contre la Covid-19 : les premières sanctions tombent

Article suivant

Akdital Holding rachète la clinique pédiatrique Atfal