EconomieFlash-eco

Emprunt obligataire : Al Omrane réussit la première émission au Maroc

Le Groupe Al Omrane a présenté, aujourd’hui, les résultats de son émission obligataire ordinaire et de type « Social & Green Bonds », lancée le 30 octobre dernier.


Il s’agit de la première émission « Social & Green Bond » au Maroc. Clôturée par le Groupe Al Omrane avec succès le 14 novembre, l’opération a été sursouscrite 8,2 fois.

Par cette émission, Al Omrane inaugure, ainsi, de la plus belle manière son entrée sur le marché financier national à travers une levée d’un montant de 1 milliard de dirhams pour une maturité de 10 ans, amortissable annuellement et assortie d’une prime de risque comprise entre 100 et 120 bp pour les tranches d’obligations durables et 110 et 120 bp pour les tranches ordinaires.

Le nombre de suscriptions témoigne de l’engouement important des investisseurs et de leur confiance dans le Groupe Al Omrane. La demande a atteint un niveau de 8,2 milliards de DH.

Ce sont essentiellement des investisseurs institutionnels dont les OPCVM, les établissements de crédit, les compagnies d’assurance et les organismes de retraite.

Passant en revue les étapes de modernisation du groupe et les efforts consentis par les équipes pour mettre en place en un temps record de 18 mois le CAP 2020, le président du directoire du Groupe Al Omrane, Badr Kanouni, s’est dit satisfait des réalisations du groupe en matière de développement urbain, principalement en faveur des classes sociales à faible revenu.

Il a par ailleurs présenté les cinq axes stratégiques du plan CAP 2020, à savoir Ressources humaines, organisation et gouvernance, image et perception, positionnement et leviers de développement. Regroupés dans 56 projets, ces axes répondent à 47 recommandations.

En effet, « au 30 septembre 2018, plus de 87% de l’exécution du plan CAP 2020 est réalisé. Grâce à ses efforts de lutte contre l’habitat insalubre, le Groupe Al Omrane a pu améliorer les conditions d’habitat de 5 millions de Marocains dans le cadre de la mise à niveau urbaine, et autour de 1,5 million d’habitants dans le cadre des options de l’habitat insalubre », s’est félicité Kanouni, lors d’un point de presse, tenu aujourd’hui, en marge du salon international du bâtiment (SIB), inauguré ce matin à l’Ofec.

A travers cette émission d’obligations « Social & Green Bond », le Groupe Al Omrane affirme sa vocation dans le domaine social et consolide ses engagements citoyens et environnementaux.

Aujourd’hui, le Groupe Al Omrane pourra soutenir son plan de développement pour un montant de 500 millions de DH et refinancer à la fois des projets à impacts sociaux et des projets à impacts environnementaux pour un montant de 500 millions de DH.

Opérateur principal dans la lutte contre l’habitat insalubre, le groupe prévoit ainsi d’accélérer au profit de l’Etat le déploiement de programmes de relogement et de recasement des couches défavorisées.

Le Groupe compte, par ailleurs, équiper l’ensemble de son patrimoine immobilier ainsi que les nouvelles constructions en technologies permettant une réduction significative de son empreinte environnementale, fait savoir le groupe, notant que parmi les axes du Plan de Gestion Environnemental et Social (PGES), l’efficacité énergétique des constructions nouvelles et des sièges du Groupe Al Omrane, constitue une véritable avancée dans le paysage urbain national.

Pour rappel, l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) avait visé, le 30 octobre dernier, une note d’information relative à l’émission par la holding Al Omrane d’un emprunt obligataire ordinaire et de type « social et vert ».

Le Holding Al Omrane (HAO) est une entreprise publique stratégique née de la volonté de l’Etat de créer un opérateur-aménageur pour la mise en œuvre de sa politique en matière d’habitat et d’aménagement urbain. Fort de ses 1.100 collaborateurs, le Groupe couvre l’ensemble du territoire national à travers 52 agences et 14 filiales régionales.

 

 

 

 

 

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le satellite Mohammed VI-B en orbite

Article suivant

La BCP s'intéresse à la Banque/Startup