Finance

Les encours des OPCVM s’envolent vers les 400 milliards de DH

Après un démarrage un peu difficile, l’industrie de la gestion d’actifs reprend du poil de la bête en cette dernière ligne droite de l’année 2017.


En effet, avec des encours qui se sont établis à plus de 392 milliards de DH (tous types de fonds confondus) à l’issue des neuf premiers mois de l’année en cours (soit en hausse de 4,4% par rapport à leur niveau de fin 2016), les gestionnaires d’OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) sont des plus confiants pour dépasser la barre des 400 milliards de DH avant la clôture de l’exercice. Une performance d’autant plus louable qu’elle accompagne un autre mouvement de redémarrage au sein du marché financier, à savoir celui du crédit qui repart, lui aussi, à la hausse alors ce dernier est souvent synonyme de rétrécissement des liquidités dans des acteurs bancaires (lesquels demeurent de grands souscripteurs pour les OPCVM).

Certes, la croissance des encours demeure moins vigoureuse que la moyenne des trois dernières années qui a caracolé à près de 15% sur fond de « marchéisation » de l’économie nationale ; mais les observateurs s’attendent à une accélération des collectes à partir de 2018 dans le sillage de l’entrée en vigueur progressive de 2017 à 2019 de la réforme du régime des retraites du système public marocain (avec un relèvement des cotisations de l’État et des fonctionnaires plus prononcé au-delà de 2017), ce qui, de facto, génère un volume d’épargne plus important que les organismes de prévoyance (parmi les premiers clients des OPCVM) s’évertuent à rentabiliser.

Quant à la hiérarchie des gestionnaires des OPCVM, le fait marquant à fin septembre 2017 demeure la sortie de BMCE Capital Gestion du podium des trois principaux acteurs après avoir subi une décollecte de 3,2 milliards de DH (ayant ramené ses encours sous gestion à 52,3 milliards de DH) et ce, à la faveur d’Upline Capital Management (filiale de la BCP) qui passe de la 4ème position au rang de principal challenger derrière le leader incontesté Wafa Gestion, seul opérateur à gérer un portefeuille d’OPCVM représentant plus de 100 milliards de DH (plus précisément 103,6 milliards de DH soit 26,4% de parts de marché).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Ces équipementiers japonais qui misent sur le Maroc

Article suivant

OCP : Fitch maintient la note à BBB-