Agriculture

Engrais : OCP réagit à la décision du Département américain de Commerce

Le Groupe OCP a pris connaissance de la décision du Département américain du Commerce d’appliquer des droits compensateurs préliminaires de 23,46% sur les importations d’engrais phosphatés en provenance du Maroc en réponse à une requête qu’il juge infondée de The Mosaic Company, entreprise américaine produisant du phosphate et de la potasse.


L’OCP déclare continuer de soutenir qu’il n’existe aucun fondement à l’imposition de droits compensateurs sur les importations d’engrais marocains sur le marché américain. Il ajoute que ces mesures portent préjudice aux agriculteurs américains en les privant d’un accès à une source fiable d’engrais de grande qualité, dans un contexte où l’agriculture américaine est déjà aux prises avec une baisse continue de ses revenus au cours des dernières années.

Lire aussi | La « douche froide » d’Abdellatif Jouahri

Le groupe marocain souligne avoir coopéré avec les autorités compétentes durant cette première phase et continuera à défendre sa position durant la seconde phase du processus qui devrait s’achever d’ici mars 2021. Il demeure en outre confiant que la suite du processus démontrera l’absence de fondements à l’imposition de droits compensateurs sur les importations marocaines d’engrais.

Lire aussi | Croissance économique et rationalisation des choix budgétaires : cas du Maroc [Tribune]

Le Groupe OCP souligne être profondément engagé à demeurer un partenaire privilégié et innovant des agriculteurs américains.

 
Article précédent

Vaccination anti-Covid : les détails du plan logistique mis en place pour assurer l’opération

Article suivant

Diplomatie d’entreprise ou comment tirer son épingle du jeu [Tribune]