Pandémie

Enseignement. Présentiel, distanciel ou alterné, voici comment sera la rentrée scolaire

Aussi bien pour le public, le privé ou encore les missions étrangères, la rentrée scolaire 2021-2022 se déroulera selon des modes pédagogiques prenant en considération, outre les mesures annoncées précédemment, le progrès enregistré sur la voie de l’immunité collective face à la Covid-19, a annoncé hier samedi 28 août le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Les détails.


 

La rentrée scolaire 2021-2022 débutera le 10 septembre prochain et se fera selon les différents schémas éducatifs qui prennent en compte les progrès réalisés en matière d’immunité collective, dans le milieu scolaire particulièrement.

Dans un communiqué publié hier samedi 28 août, le ministère de l’Education nationale indique que cette décision tient en compte l’évolution de la situation épidémiologique et des disparités constatées entre les diverses régions et provinces du Royaume, de même que l’étude des différents scénarios possibles d’organisation de la scolarité dans un tel contexte.

La rentrée scolaire prendra en considération l’opération de vaccination pour la tranche d’âge 12-17 ans, aux côtés des mesures qu’adopteront les autorités compétentes pour faire face à la propagation de la pandémie de Covid-19, afin de garantir un apprentissage dans des conditions optimales de sécurité pour tous les élèves, les cadres pédagogiques et administratifs.

« A l’instar de la précédente année scolaire, la volonté des familles sera prise en compte concernant le mode pédagogique à adopter, sachant que le ministère veillera à ce que les différentes formules d’apprentissage pédagogique soient disponibles », ajoute le communiqué.

Lire aussi | Maroc. La rentrée scolaire des écoles de la mission française reportée

Concernant les modes pédagogiques qui seront adoptés par les établissements d’enseignement publics et privés, ainsi que par les écoles des missions étrangères, le ministère précise que le mode d’enseignement présentiel sera adopté dans les établissements scolaires réunissant les conditions matérielles de distanciation physique, comme c’est le cas pour les établissements situés en milieu rural, à condition que le nombre des élèves ne dépasse pas 20 pour chaque classe.

L’enseignement présentiel sera aussi adopté dans les établissements scolaires où tous les élèves sont vaccinés, alors que le mode d’enseignement par alternance, entre présentiel et auto-apprentissage, sera déployé dans le reste des établissements.

Le document du ministère précise que le mode d’enseignement à distance sera adopté en réponse aux souhaits des familles ou en cas d’apparition d’un foyer épidémiologique dans un établissement scolaire.

Ainsi, ces modes d’enseignement seront appliqués en fonction de la situation de chaque établissement à part, tout en conférant la latitude aux autorités territoriales, éducatives, sanitaires et locales d’opter pour l’une des solutions, ajoute le communiqué.

« Dans tous les cas, il sera procédé à la poursuite de l’application stricte des mesures préventives individuelles et collectives arrêtées dans le protocole sanitaire en vigueur dans l’ensemble des établissements d’éducation et de formation et qui sera actualisé en cas de nécessité, à la lumière des recommandations des autorités sanitaires », poursuit le ministère.

S’agissant du calendrier de rentrée 2021-2022, le ministère rappelle qu’en date du 1er septembre prochain, il est prévu la reprise des cadres et fonctionnaires de l’administration éducative, du corps des inspecteurs, des cadres chargés de la gestion des services matériels et financiers, du corps de l’orientation et de la planification éducatives, du corps de la gestion éducative et administrative, des cadres administratifs communs.

La reprise du corps enseignant est programmée pour le 2 septembre, tandis que le démarrage effectif des cours est prévu le 10 du même mois, conclut le communiqué.

Lire aussi | L’Arabie Saoudite regrette la crise Maroc-Algérie et tente une médiation

 
Article précédent

L'Arabie Saoudite regrette la crise Maroc-Algérie et tente une médiation

Article suivant

Marrakech-Safi. 43 centres de vaccination anti-Covid dédiés aux élèves de 12 à 17 ans