Startup

Entomonutris veut révolutionner la biotechnologie au Maroc

Entomonutris est une startup pionnière marocaine de biotechnologie, dont le but est de produire et commercialiser une nouvelle source de protéines (la farine d’insectes) et des biofertilisants issus de l’élevage d’insectes (mouche soldat noire) pour l’alimentation animale, l’agriculture et l’aquaculture. 


Le concept initial  

«Pour relever les défis actuels de l’alimentation et de la nutrition – près d’un milliard de personnes sont chroniquement affamées dans le monde. Il est devenu nécessaire de réévaluer ce que nous consommons et comment nous le produisons. Les procédés inefficaces de production doivent être rectifiés et le gaspillage alimentaire réduit. Nous devons trouver de nouveaux moyens de production alimentaire». 

La cible

La startup propose deux produits sur le marché et un service de traitement des déchets agro-industriels :

– L’alimentation animale : Entomonutris vise principalement le marché de l’aquaculture, mais également celui de l’alimentation de la volaille et des animaux de compagnie.
– L’agriculture/jardinage : les déjections produites par les insectes  donnent un engrais organique naturel qui stimule les performances agronomiques des sols et leurs activités microbiennes. 

Lire aussi | Le saoudien Amiantit prend le contrôle d’Amitech Maroc

La différenciation

«Nous misons beaucoup sur la science et la technologie dans notre élevage, nous utilisons l’intelligence artificielle, l’IOT ou bien l’internet des objets, et la data Driven Approach pour faire d’Entomonutris la première Startup de biotechnologie au Maroc dédiée à cette activité à la fois performante, compétitive et durable ».

Le marché potentiel 

«Notre clientèle est principalement les aquaculteurs, les agriculteurs et les transformateurs de l’alimentation animale. Nous visons à commercialiser 60% de nos produits au Maroc et 40 % sur le marché nord-américain, puisque nous constituons actuellement notre filiale au Canada ».

 
Article précédent

Vers une alliance stratégique entre la Chine et l’Afrique

Article suivant

Ministère des Affaires étrangères : l’audition de Brahim Ghali ne va pas résoudre la crise Maroc/Espagne