Auto

Equipements auto: quatre nouveaux opérateurs à Atlantic Free Zone

>> Les américains Lear et Delphi, le japonais Fujikura et le tunisien PEC MFZ, quatre équipementiers automobiles lancent de nouvelles unités industrielles sur la plateforme de Kénitra. 


Q

uatre nouveaux équipementiers automobiles de premier plan, ont porté leur dévolu sur la partie zone franche de la plateforme industrielle intégrée de Kénitra (Atlantic Free Zone-AFZ). En effet, «la société de promotion espagnole Edonia World, vient de finaliser trois contrats d’implantation, et elle est en négociations avancées avec un équipementier tunisien», confirme Hicham Mdaghri Alaoui, directeur du CRI de Kénitra. Dans le détail, ces contrats finalisés concernent le japonais Fujikura et deux autres opérateurs américains. D’une part, le groupe Lear qui est en train de construire une nouvelle usine à Kénitra. Pour rappel, ce dernier exploite déjà trois usines dans le pays. Deux sont localisées à Tanger. Elles sont spécialisées dans la production de systèmes de câblage électrique et de sièges automobiles. La troisième se trouve à Rabat. Elle fournit des produits électroniques tels que des chargeurs de batterie et des modules d’interface aux constructeurs automobiles européens BMW, Renault et Volkswagen. La quatrième usine quant à elle, sera spécialisée dans le câblage automobile. Réalisé sur une superficie de 27 000 m2, ce site a nécessité un budget d’investissement de 180 millions de DH, et assurera 3000 postes d’emplois. D’autre part, Delphi, l’équipementier automobile américain déjà présent à Tanger Free Zone, décide d’installer une deuxième usine de câblage à Kénitra. Cette implantation qui va s’étendre sur une superficie de 24.000 m2, nécessitera un investissement total de 360 millions de DH et devrait permettre l’embauche de 3.700 personnes. Concernant le japonais Fujikura Automotive , spécialisé dans la fabrication de câblage électrique pour automobiles, ce dernier déjà installé dans l’Atlantic Free Zone, vient de lancer les travaux de construction de sa deuxième usine qui sera réalisée sur une superficie de 12.000 m2. Suite à ce projet auquel l’équipementier a dédié une enveloppe de 170 millions de DH, le budget total des investissements réalisés par l’entreprise au Maroc dépassera les 335 millions de DH. Enfin, le tunisien PEC MFZ sera le prochain équipementier qui installera ses machines à Atlantic Free Zone. Cet opérateur qui parait en phase de négociations avancées, investira pas moins de 80 millions de DH et envisage d’employer quelques 500 personnes.

Atlantic Free Zone cible notamment les équipementiers automobiles, les activités connexes, l’export, et la logistique industrielle.

Avec une panoplie d’avantages et d’exonérations en tous genres, Atlantic Free Zone, dont le développement a été en partie assuré conjointement par le promoteur espagnol Edonia World, et MedZ filiale du groupe CDG vise à devenir une des premières plateformes industrielles intégrées de dernière génération au Maroc. Ouverte en 2012, elle complète notamment les zones franches de Tanger et de Nouaceur à Casablanca. La zone franche de Kénitra où est présent aussi Saint-Gobain Sekurit, cible notamment les équipementiers automobiles, les activités connexes, l’export, la logistique industrielle ainsi que les services supports à l’industrie (maintenance, bureaux d’études, centres d’affaires,….). Outre ces quatre opérateurs, d’autres fabricants de faisceaux automobiles comme l’autrichien Hirschmann Automotive, le tunisien Coficab, le japonais Sews, sont présents sur la zone. 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le jeu trouble du PJD

Article suivant

L'AFD prépare des financements pour l'emploi