Auto

Essai Dacia Duster : Il fait peau neuve

Une esthétique légèrement revue, un habitacle remodelé, une offre moteur enrichie… le nouveau Dacia Duster hausse son niveau de jeu avec pour assurance de poursuivre sinon d’améliorer ses excellents résultats commerciaux. Un SUV dont le succès ne se dément plus et qui devrait faire son apparition dans le Royaume vers la fin du premier trimestre 2014.


On ne change pas une équipe qui gagne ; tout au plus on se contente d’en améliorer les points faibles afin d’en faire une redoutable machine à gagner sur le terrain. C’est un peu à la façon d’un entraîneur désireux de s’imposer dans tous les secteurs du jeu que le staff de Dacia s’est penché sur le cas du Duster. Et il n’est point question de révolution mais d’évolutions toutes simples mais ô combien efficaces qui permettent à l’engin de demeurer le SUV le plus vendu de la catégorie. Faut-il le rappeler, il dispose d’un rapport qualité/prix/équipement imbattable. En témoignent ses 820.000 exemplaires écoulés dans plus de 110 pays à travers le monde. Forte de ce succès, la marque franco-roumaine vient de lui accorder son premier vrai restylage. 

 Un style plus baroudeur 

Pour ce qui est de la carrosserie, ce dernier touche essentiellement la calandre redessinée qui intègre une nouvelle grille d’entrée d’air et de nouveaux projecteurs double optiques avec feux de jour. De profil, les nouvelles barres de toit badgées et de nouvelles jantes en alliage 16 pouces renforcent le caractère baroudeur de la voiture. À l’arrière, les changements ne sont pas très importants si ce n’est que les feux ont été légèrement retouchés et qu’un nouveau marquage «4WD» pour les versions 4×4 fasse, entre autres, fait son apparition. 

Une évolution extérieure et intérieure, de nouveaux équipements et des prestations en hausse, le nouveau Dacia Duster est bien loti pour conserver sa mainmise sur le segment des SUV.

Habitacle remodelé 

Les modifications sont bien plus importantes à l’intérieur avec une planche de bord entièrement redessinée empruntée au reste de la famille Dacia. La console centrale accueille le Media Nav (en option), le système multimédia à écran tactile. Un véhicule qui s’améliore sur le plan pratique, avec par exemple, des commandes de lève-vitre électriques désormais situées sur les contre-portes, ou encore des rangements plus nombreux. Si les matériaux utilisés sont toujours des plastiques durs, l’assemblage est malgré tout de bonne facture. Côté habitabilité, le Duster est plutôt accueillant tant à l’avant qu’à l’arrière avec un volume de chargement, identique à celui de la version précédente, qui affiche une contenance de 475 litres. Pas mal pour y mettre les bagages de la petite famille. Possibilité est donnée de transporter des objets longs de 2,70 m grâce à la banquette arrière rabattable. Quelques équipements de série viennent agrémenter cette nouveauté comme l’antidérapage ESP et l’aide au freinage d’urgence, le régulateur/limiteur de vitesse et l’aide au stationnement arrière sont proposés en option. Une cure de modernité qui se poursuit sous le capot, avec l’arrivée d’une nouvelle motorisation essence. 

Le système multimédia et navigation avec grand écran tactile arrive sur le nouveau Dacia Duster
(selon les versions).

Abonné au downsizing

C’est une première, le Duster se voit animé par une motorisation TCe délivrant une puissance de 125 chevaux. Ce quatre-cylindres turbo essence à injection directe est issu de la stratégie de downsizing du Groupe Renault. Résultat, ce moteur de seulement 1,2 litre de cylindrée procure l’agrément d’un moteur atmosphérique de 1,8 litre tout en affichant une consommation moyenne de seulement 6,3 litres aux 100 km. Un bloc qui se voit associé à une boîte de vitesses manuelle six rapports et disponible sur la version 4×2. Par ailleurs, le 1.6 litre de 105 chevaux est également proposé. Dans le Royaume, c’est surtout le diesel qui constituera le gros des ventes. Justement, l’offre est concentrée sur le moteur 1.5 litre dCi, disponible avec une puissance de 90 ou 110 chevaux. Des moteurs qui offrent des reprises et des accélérations franches et qui se font moins entendre qu’auparavant, grâce à une insonorisation améliorée. Le 110 chevaux se montre d’une polyvalence appréciable en toutes circonstances tant en ville que sur routes et sur autoroutes. À noter que le Duster est franchisseur hors-pair, sa version 4X4 lui permet d’aller avec aisance sur les pistes rocailleuses et boueuses et de s’en sortir avec brio. De nouveaux équipements, des prestations en hausse, une garantie de 3 ans ou 100.000 km, le nouveau Duster sera commercialisé selon Dacia  à un tarif compétitif, voire semblable à celui de son prédécesseur. Une nouveauté qui devrait faire son apparition dans le Royaume pas avant la fin du 1er trimestre 2014. 

À l’arrière, les nouveaux feux aux lignes franches rappellent les codes stylistiques de l’avant.

 
Article précédent

Un an déjà, 189 MDH de déficit

Article suivant

Aïn Soltane lance sa nouvelle bouteille Nature