Tourisme

Essaouira veut booster son attractivité

Essaouira ambitionne d’attirer davantage de touristes. Pour ce faire, les professionnels du tourisme de la ville réfléchissent sur les moyens à mettre en œuvre pour booster l’attractivité de la ville.


C’était un rendez-vous important pour les professionnels du tourisme de la province d’Essaouira. Ces derniers se sont en effet réunis ce week-end à l’espace de Dar Souiri, pour mener une réflexion collective sur les moyens et outils à mettre en œuvre en vue de stimuler davantage la dynamique touristique dans la cité des Alizés et sa région et renforcer leur rayonnement et leur attractivité. Soulignons que cette séance de travail a été organisée par le Conseil Provincial du Tourisme d’Essaouira (CPTE), et s’est surtout focalisée sur la stratégie territoriale de la ville, avec pour objectif de partager et d’échanger, via divers ateliers, afin de « construire une vision future à même de booster davantage cette destination et contribuer ainsi à son envol touristique et à son développement sûr et durable ».

Lire aussi: Le Maroc maintient sa position sur le marché mondial

De son côté, le président du CPTE, Redouane Khanne, a, entre autres, fait remarquer que ladite rencontre d’incubation, ayant pour thématique « la stratégie territoriale de la ville d’Essaouira », était une occasion pour engager la réflexion et stimuler, ensemble, les débats constructifs autour des moyens à mettre en œuvre et l’approche à adopter pour mieux accompagner la dynamique de développement que connait la cité des Alizés à tous les niveaux. Il a aussi appelé les professionnels du secteur touristique et hôtelier et toutes les forces vives de la province à se joindre à cet effort constructif, destiné à promouvoir le « Label » Essaouira et à consolider la place de choix de cette cité sur les plans économique, social, culturel et touristique. Pour sa part, le Délégué provincial du Tourisme à Essaouira, Mouhsine Chafaï El Alaoui, a mis en relief, dans une présentation exhaustive, l’évolution très remarquable des principaux indicateurs touristiques au niveau de la province.

On note ainsi que l’offre en infrastructure touristique a enregistré une forte croissance entre 2010 et 2020 : établissements d’hébergement classés (+223%), restaurants classés (+262%), agences de transport touristique (+191%), agences d’activités de loisirs et de sports (+233%) et accompagnateurs et guides touristiques (+90%). Rappelant que le tourisme constitue un levier de croissance et un moteur de développement économique et social pour la province (12.000 emplois directs, 1,4 milliard de DH de recettes générées par les non-résidents et 22% du PIB de la province), Chafaï El Alaoui a précisé que la capacité hôtelière et litière a réalisé, elle aussi, une importante progression, passant de 2.720 lits en 2009 à 6.428 lits en 2019, soit un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 9%.

Il a, en outre, fait remarquer que le nombre des arrivées et nuitées a presque doublé entre 2010 et 2019, passant respectivement de 131.951 à 235.743 arrivées et de 309.608 à 556.904 nuitées, soit un TCAM de 7% pour chaque segment, avec à la clé une hausse moyenne de 13% des arrivées et de 10% des nuitées au cours des 4 dernières années. Notons que la France qui demeure le premier marché émetteur de touristes au niveau de la province, suivie de l’Allemagne et du Royaume Uni, avec l’émergence de nouveaux marchés (Chine, Pologne, Amérique Latine). Soulignons également que le trafic aéroportuaire au niveau de l’aéroport Essaouira-Mogador a enregistré une importante évolution entre 2010 et 2019, avec le renforcement de la desserte aérienne (34 vols hebdomadaires actuellement) ayant permis de doubler le nombre de passagers en 4 ans, entre 2016 (68.240 voyageurs) et 2019 (120.435 voyageurs).


 
Article précédent

Coronavirus : l'ambassade de Chine mise sur la transparence totale

Article suivant

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui