Sport

Et si on parlait football ?

C’est ce jeudi que le bureau de la FRMF doit se réunir pour étudier la suite à donner aux compétitions nationales. La décision finale appartient aux autorités politiques et doit s’intégrer au plan de déconfinement général. A l’heure où ces lignes sont écrites, nous ne disposons d’aucune information.


Ailleurs, ce dossier avait deux volets : l’économique et le sportif. Il s’agit de compétitions qui brassent des milliards d’euros, qui concernent des dizaines de milliers d’emplois directs ou indirects. C’est un secteur économique qui est traité comme tel. S’il s’arrête, les recettes télé et publicitaires s’arrêtent et les clubs entreprises font faillite.

Chaque pays a eu sa propre réaction. S’il est absurde de réfléchir à la présence du public, même si on est en plein air, tous les championnats importants, ceux qui brassent le plus d’argent, reprendront avec des matchs à huis clos, pour finir la saison… et être payé par les diffuseurs.

Sur le plan sportif, il y a les coupes d’Europe à finir et les titres nationaux et le classement définitif à établir. La France a choisi de se comporter comme les championnats mineurs et d’arrêter la compétition. La grande victime sera le PSG. En quarts de finale de ligue des champions, prévus au mois d’août, après la fin des championnats, le club parisien rencontrera un adversaire qui aura dix matchs dans les jambes, alors que les copains de M’Bappé sont en congé depuis mars.

Au Maroc, sincèrement, l’aspect économique est minime. Nos clubs sont sous respiration artificielle, avec des recettes familiques totalement réservées à l’équipe première. Mais l’aspect sportif est très important. Décerner le titre et les montées sur la base des classements actuels seraient un scandale. Le Raja a deux matchs en retard et Berkane et le WAC sont à touche-touche. Sur le plan africain, nous avons 4 équipes en demi-finales ; nous leur enlevons toute chance si nous ne reprenons pas le championnat. Et puis, il y a la Coupe Mohammed VI et ses 7 millions de dollars de prix, le Raja est à deux matchs, tous les deux joués à domicile pour remporter le trophée. Si cela ne suffit pas pour terminer le championnat à huis clos, alors annoncez la mort du football. Les supporters se rabattront sur city, Liverpool, le Real, le Barça, Munich, qui offrent un grand spectacle.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, jeudi 7 mai à 16h

Article suivant

L’AFEM se mobilise face au COVID