Enseignement

Etablissements français au Maroc : l’AEFE ouvre le dialogue

La mobilisation a payé. L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a répondu favorablement aux doléances des parents d’élèves.


Suite à l’organisation du rassemblement à l’échelle nationale pour protester contre le projet d’augmentation des frais de scolarité dans les établissements français au Maroc, l’Union des Conseils des Parents d’Elèves (UCPE) vient d’annoncer une bonne nouvelle.

En effet, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) a émis la volonté d’ouvrir le dialogue avec les parents et ce, dès janvier 2020. L’Union salue cette décision tout en insistant sur la nécessité d’avoir une visibilité à moyen terme dans le cadre de la concertation, en plus de l’association effective des parents d’élèves dans la vie des établissements.

Lire aussi : Établissements français au Maroc: les parents d’élèves indignés

Pour rappel, l’AEFE envisage pour le pôle de Casablanca-Mohammedia deux augmentations au lieu d’une seule habituellement à partir de la rentrée 2020/2021. Elles totaliseraient près de 3.000 DH par élève par rapport à cette année.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le français SITEL se renforce

Article suivant

Doing Business : Table ronde le 30 novembre à Marrakech