Enseignement

Etablissements français au Maroc: le bilan de la rentrée 2019-2020

Parmi les chiffres phares : les établissements en gestion directe de Casablanca représentent 6% de l’effectif mondial.


Le Service culturel de l’ambassade de France vient de dévoiler le bilan de la rentrée 2019-2020 dans l’ensemble des établissements d’enseignement français au Maroc. Premier constat : la hausse de la capacité dans l’Enseignement français au Maroc depuis 2015. L’effectif a ainsi globalement augmenté de 10% en atteignant 43.500 élèves. Ce sont l’Office Scolaire et Universitaire International (OSUI) et les nouveaux partenaires privés qui ont réalisé le plus de croissance matérialisée par les ouvertures de nouveaux établissements.

Les établissements en gestion directe (EGD) réalisent pour leur part une augmentation de 2%. Ces derniers regroupent d’ailleurs 45% des élèves, contre 30% pour les partenaires privés et l’Alliance Israélite Universelle (AIU) et 25% pour l’OSUI. Autre chiffre éloquent : les établissements en gestion directe de Casablanca représentent 6% de l’effectif mondial.

Par ville, les effectifs sont répartis entre Casablanca (58%), Rabat (21%), Marrakech (9%), Tanger (9%) et Fès-Meknès (3%). De leur côté, les taux de réussite au Bac sont toujours exceptionnels : ils sont supérieurs à 96% dans tous les pôles, avec un nombre de mentions dépassant les 50%. Pour le Service culturel de l’ambassade de France, cela prouve l’excellence de l’enseignement pour les bons élèves.

A noter que 2019/2020 est la dernière année du moratoire de 6 ans figeant l’augmentation des frais de scolarité à environ 750 DH par an. Une réflexion sur l’évolution des frais de scolarité pour la période 2020-2023 est en cours.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

SM le Roi présidera au Parlement l'ouverture de la première session législative

Article suivant

Mohamed Amakraz, le plus jeune ministre du nouveau gouvernement