Pandémie

Etat d’urgence prolongé, mais voici ce que pourrait annoncer El Otmani pour alléger le confinement

À moins de 24 heures du terme de la deuxième prolongation de l’état d’urgence et du confinement, fixée au 10 juin, les Marocains se posent moult interrogations : va-t-on prolonger le confinement ou sera-t-il allégé ? Quid de l’état d’urgence ? Comment tout cela se traduira-t-il sur le terrain ? Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Otmani devra présenter devant les députés ce mercredi 10 juin son plan de gestion de la crise épidémiologique après la deuxième période de confinement qui prend fin demain. En attendant, une source proche du gouvernement donne quelques pistes.     


Le gouvernement va-t-il prolonger l’état d’urgence sanitaire et le confinement mis en place pour freiner la propagation du nouveau coronavirus ? La réponse est très attendue par les Marocains, dont certains sont lassés par près de trois mois d’enfermement et d’inactivité. Elle doit être donnée par le chef du gouvernement. Prévu initialement le jeudi 11 juin, Saad Eddine El Otmani devra présenter devant les députés ce mercredi 10 juin son plan de gestion de la crise épidémiologique après la deuxième période de confinement. La tendance serait à l’annonce d’une levée progressive du confinement, avec un maintien de l’état d’urgence. L’état d’urgence sera prolongé pour  la troisième fois, une décision dictée par la situation épidémiologique au Royaume, notamment à la lumière de l’émergence d’un certain nombre de nouveaux foyers. « En revanche, le confinement sera allégé, mais avec des conditions », précise la même source. Ainsi, « si le déplacement en ville sera plus libre, la levée des restrictions sur les déplacements interurbains, par contre, devrait être maintenue encore pour dix jours supplémentaires ». Quant aux mosquées, les cafés et les restaurants pour lesquels seules les livraisons et commandes « à emporter » sont autorisés, leurs restrictions ne seront levées que dans une quinzaine de jours. « Pour le transport aérien, les vols internes reprendront le 16 juin pendant que les vols internationaux, eux, sont programmés pour le 2 juillet prochain », confie notre source. Le 18 mai dernier, soit deux jours de l’échéance de l’état d’urgence sanitaire instauré le 20 mars  et renforcé par un couvre-feu pendant le Ramadan, qui avait débuté fin avril, Saad Eddine El Otmani avait indiqué que  la situation sanitaire était stable, mais pas totalement rassurante , pour justifier la prolongation de l’état d’urgence et du confinement ; Et de promettre qu’après le 10 juin donc, le déconfinement sera « progressif » et prendra en compte « les écarts de contamination entre régions ».

Lire aussi | Solidarité face au Covid 19 : Encore un effort, Messieurs les assureurs !

A l’issue du conseil du gouvernement tenu aujourd’hui, il a été décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet. Par contre, un allégement progressif du confinement sera mis en place. Il sera appliqué selon la situation épidémiologique de chaque ville. Les walis et gouverneurs auront la latitude de sa gestion.

Aujourd’hui, la situation a évolué positivement. Ce mardi 9 juin à 18h, le Maroc comptait au total 8437 cas confirmés et 210 décès depuis l’apparition de la pandémie. Le nombre de patients déclarés guéris était de 7493. Le nombre de cas actifs (en cours de traitement) n’était donc ce mardi matin que de 777 cas. Un bilan très satisfaisant. De plus, El Otmani qui avait mis l’accent sur la capacité de réalisation de tests, parmi les conditions pour lever le confinement, a maintenant un argument supplémentaire pour justifier l’allégement du confinement, attendu par de nombreux Marocains. En effet, si le nombre de tests ne dépassait pas 2.000 par jour au début de la crise dans seulement trois laboratoires, le royaume effectue actuellement 17.500 tests PCR par jour au niveau de 24 laboratoires nationaux.

Par ailleurs, un projet de décret préparé par le ministre de l’Intérieur sera présenté lors du conseil du gouvernement. Il prévoit la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 8 août et un allègement des dispositifs du confinement.

 
Article précédent

Coronavirus : 135 nouveaux cas, 8437 au total, mardi 9 juin à 18h

Article suivant

Coronavirus: La région de Casablanca-Settat se dote d'un laboratoire mobile de dépistage