Dossier

Expatriation des cadres : Qu’est-ce qu’ils fuient et qu’est-ce qu’ils espèrent ?

Motivations économiques, meilleure qualité de vie, meilleure évolution de carrière, meilleur environnement de travail, désir d’émancipation… Les cadres et cadres dirigeants marocains restent prompts à émigrer. Paradoxalement, une autre frange de cette catégorie sociale croit mordicus que « c’est ici que ça se passe ».  


30 janvier 2019. Le géant IT Atos publie une annonce sur un site d’offres d’emploi au Maroc concernant un évènement de recrutement de 200 profils expérimentés pour des CDI en France. Celui-ci devait se dérouler deux semaines plus tard dans un palace casablancais. Mais, quelques jours avant le rendez-vous, le groupe français s’est empressé d’annuler en catastrophe son opération de recrutements massifs d’ingénieurs marocains expérimentés destinés à renforcer ses équipes dans l’Hexagone, après que la presse commence à s’emparer de l’affaire. Cela n’a pas empêché pour autant le microcosme économique de se révolter, poussant Atos à sortir un communiqué pour affirmer que cette « initiative locale et isolée » allait « à l’encontre de la politique de recrutement du groupe ».

Pourtant, ces types de pratiques existent depuis plusieurs années et ne sont pas seulement initiées par les entreprises installées en Europe ou en Amérique. Abdeslam, représentant d’une filiale d’une grande multinationale de recrutement basée à Dubaï, a, par exemple,  ses habitudes dans un grand hôtel de la capitale économique. Celui dont la mission est de débaucher des cadres et cadres dirigeants marocains talentueux, nous a pourtant indiqué que la tendance des départs est à la hausse depuis deux ans. Outre un salaire alléchant, Abdeslam qui recrute pour des clients dans les pays du Golfe, en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord, propose aux candidats toutes sortes d’avantages, incluant, entre autres, la garantie du logement, le regroupement familial, l’inscription des enfants à l’école, la carte de séjour…

Lire la suite dans votre magazine Challenge en vente dans tous les points de presse.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Nabyl Lakhdar, DG de la Douane, poursuit les réformes

Article suivant

Concurrence : Tout ce qu’il faut savoir