International

« Extrême vigilance » en France après la mort d’al-Baghdadi

Les forces de l’ordre ont reçu un télégramme les appelant à la plus extrême vigilance.


Le ministre de l’Intérieur de la France, Christophe Castaner, a appelé les forces de l’ordre, notamment les préfets de police, à une « vigilance accrue » après la mort du chef de l’État islamique, Abou Bakr al-Baghdadi, dans un télégramme envoyé aux forces de l’ordre.

Le ministre les prévient contre la possibilité d’ « actes de vengeance ». « Dans les heures à venir, la possible intensification de la propagande djihadiste consécutive à ce décès, appelant éventuellement à des actes de vengeance, doit vous conduire à la plus extrême vigilance, notamment à l’occasion des événements publics », contient la note.  

Lire aussi : Donald Trump confirme la mort d’al-Baghdadi

Christophe Castaner somme également l’ensemble des services de police et de gendarmerie  à « faire preuve d’une attention toute particulière à l’égard de toutes les informations qui pourraient leur parvenir ».

Le ministre rappelle enfin aux forces de l’ordre de respecter « les consignes de vigilance qu’il convient d’observer pour leur propre protection, dans l’exercice de leurs missions mais également en dehors du service ».

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Le CESE appelle partis et syndicats à se réinventer

Article suivant

La lettre de change n’est plus crédible