Agroalimentaire

FBC table sur 200 millions DH de ventes à l’international

Fair Business Company lance sa nouvelle marque dédiée exclusivement aux produits du terroir. Baptisée Ossoul, son ambition prône le commerce solidaire avec de plus en plus de proximité avec les coopératives. par Reda Bensaoud


Ce sont pas moins de 220 références de produits du terroir Maroco-marocains que Fair Business Company lance via sa marque Ossoul. Faisant du terroir son cheval de bataille, Ossoul propose des produits allant de l’alimentaire au cosmétique, du miel, des huiles ou encore d’amlou jusqu’au gommage, les huiles de massages ainsi que les crèmes. «Nous avons parcouru tout le Maroc afin d’identifier les coopératives les plus méritantes et qui correspondent le mieux à nos critères de sélection. Notre mission est de valoriser ces produits par des techniques d’approvisionnement, de packaging, de logistique et de marketing», explique Achour Daoudi, Directeur Général de Fair Business Company. En termes de distribution, les produits Ossoul ne sont actuellement distribués qu’au niveau des magasins Marjane, actuellement seul partenaire de la marque. Cependant, la donne devra changer incessamment puisque le groupe entend introduire la marque Ossoul dans l’ensemble de la GMS marocaine et ce, à partir de 2017.
Les ambitions de la marque ne se limitent pas au marché local. L’export reste un marché très important pour les coopératives. Il va s’en dire, que pour réaliser convenablement cette sortie, le management de la société tempère. Pour lui, il est nécessaire d’avoir une très bonne performance logistique et des produits disponibles en quantité, chose qui n’est pas toujours le cas puisque le marché du terroir au Maroc ne dispose pas de circuit logistique performant, ni de stocks importants puisqu’il s’agit des produits handmade. S’agissant des pays cibles, on opère dans le Moyen Orient : Emirats Arabes Unis- Arabie Saoudite- Koweit où le made in Morocco est très apprécié par le consommateur. La marque est présente aussi en Russie, car c’est un pays où les exportations marocaines se résument dans les agrumes, fruits et légumes. «Nos produits alimentaires ont un très fort potentiel dans ce pays qui compte une population de 140 millions d’habitants. D’autant plus que les bienfaits des produits endémiques tels que le ghassoul et l’argan n’ont pas de secret pour les Russes», nous confie Daoudi.

achour_daoudiAchour Daoudi, Directeur général de Fair Business Company ting

Comment garantissez-vous la qualité des produits Ossoul ? Les coopératives sont-elles certifiées ?
Aujourd’hui, la majorité des produits des coopératives sont naturels et organiques. Cependant, la certification est un processus financièrement contraignant pour les coopératives. L’une de nos missions, est de les accompagner pour obtenir la certification et aussi procéder à des contrôles qualité inopinés et permanents sur les produits, afin de veiller à leur conformité. Nos ingénieurs qualité se déplacent régulièrement auprès des coopératives, afin d’améliorer la qualité de production qui respecte les normes d’hygiène et de sécurité alimentaire.
De nos jours, la qualité est un gage de fidélisation de consommation. L’authenticité hand-made est aussi un critère recherché par le consommateur auquel nous accordons beaucoup d’importance.

Quelles sont vos prévisions en matière de ventes? Et quels sont les produits phares sur lesquels vous misez?
Au niveau national, nos prévisions tournent autour de 50.000.000 de DH sur le marché local et 200.000.000 DH pour le marché international. Nous misons sur une vingtaine de produits alimentaires tels que le miel, le safran , huile d’olive et les plantes aromatiques médicinales, mais aussi sur une panoplie de produits cosmétiques tels que le masque à base de ghassoul , l’argile et le savon noir.

Fair Business Company (FBC) est -elle présente sur d’autres secteurs?
Fair Business Company opère dans le secteur des fruits et légumes où elle ambitionne, après des tests sur le Moyen Orient et la Russie, de se développer et d’exporter les agrumes dans d’autres pays. Parmi les ambitions de FBC, devenir leader des produits du terroir alimentaires et cosmétiques, et investir dans d’autres domaines qui concernent l’agro-business. Nous comptons ouvrir des bureaux de représentations afin de créer des passerelles commerciales des produits finis à haute valeur ajoutée.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Comment Akhannouch veut régionaliser le Plan Maroc Vert

Article suivant

Banques participatives: Bank Al Maghrib dit tout !