Les cavalières de l’égalité

Femmes en entreprises : Hanane Aajli

Des profils variés de 60 cavalières de l’égalité, soigneusement sélectionnées par Challenge dans son dossier spécial journée de la femme. Hanane Aajli fait partie de ces femmes au parcours exceptionnel et une carrière entrepreneuriale réussie.


Le mot agricultrice n’est apparu dans le Larousse qu’en 1961. Pourtant, les femmes n’ont pas attendu cette année là pour s’y intéresser et continuent de le faire aujourd’hui… C’est le cas de Hanane Aajli qui fait face à un véritable challenge, qui est d’assurer l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de la stratégie agricole et agroindustrielle de la banque et la mise en place de dispositifs d’accompagnement des stratégies agricoles nationales. Mieux encore, elle mène avec brio cette mission. Chef de Cabinet du Président du Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), celle qui est aujourd’hui également à la tête du Pôle Accompagnement du Développement Agricole de cette banque, est tout simplement une femme engagée pour le monde rural qui n’a plus de secret pour elle. Elle siège d’ailleurs au Conseil d’administration des 3 filiales du Groupe dédiées au monde rural et agricole : Tamwil El Fellah, la Fondation ARDI et la Fondation CAM pour le Développement Durable. Directrice Générale du Réseau de la microfinance solidaire qui regroupe 8 associations de microcrédit, Hanane Aajli ne ménage également aucun effort pour l’inclusion financière et la facilitation de l’accès au financement pour les populations démunies.

Il faut dire qu’elle est surtout portée par l’ambition du GCAM, qui a, depuis sa création, accompagné le développement du Royaume en soutenant celui de l’agriculture, un secteur qui représente près de 20% du produit intérieur brut.
« Plus qu’un employeur, le Crédit Agricole du Maroc est une seconde famille, une institution d’exception qui valorise les compétences et met en avant les jeunes en leur donnant l’occasion de s’épanouir et d’évoluer », se plaît-elle à rappeler. Son bac scientifique obtenu avec brio, Hanane Aajli intègre la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca, où, mue par la volonté d’aider son prochain, elle crée avec un groupe d’étudiants, l’association «HOPE : Halte Optons pour l’espoir » afin de lever des fonds pour permettre à des patients démunis de financier leurs opérations chirurgicales. Elle finira toutefois par changer de cap et réorienter son parcours académique vers le monde du marketing et de la gestion d’entreprise. Diplômée d’ESCA, école de management, d’où elle sort major de sa promotion, elle fera un bref passage dans une entreprise industrielle avant d’intégrer le GCAM en 2004 où elle suivra une brillante carrière. 

 
Article précédent

8 mars: les femmes administrateurs d’entreprises donnent le ton

Article suivant

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui