Les cavalières de l’égalité

Femmes en entreprises : Lamiae Benmakhlouf

Des profils variés de 60 cavalières de l’égalité, soigneusement sélectionnées par Challenge dans son dossier spécial journée de la femme. Lamiae Benmakhlouf fait partie de ces femmes au parcours exceptionnel et une carrière entrepreneuriale réussie.


Nommée directrice générale de MITC (Moroccan Information Technopark Company), société gestionnaire des Technoparks de Casablanca, Rabat et Tanger, Lamiae Benmakhlouf est la personne qu’il faut, là où il le faut. En effet, depuis qu’elle a pris les commandes de la société MITC, elle a boosté la dynamique de l’écosystème des Technoparks dans le Royaume afin de stimuler l’éclosion de projets innovants portés par des jeunes passionnés de technologies.

Présent à Casablanca, Rabat, Tanger et bientôt Agadir, le Technopark a complètement placé la régionalisation avancée dans sa stratégie de développement, afin de soutenir la dynamique de l’entrepreneuriat et de l’innovation dans les différentes régions du Maroc, conformément au Plan d’accélération industrielle 2014-2020. A Tanger, l’objectif est de faire de cette ville un hub du digital, des énergies renouvelables et des industries créatives. Et pour ce faire, la société dirigée par Lamiae Benmakhlouf y a mis les moyens nécessaires.

Aujourd’hui, ce technopark héberge plus de 50 entreprises (startups/PME/Grandes entreprises) opérant dans le domaine de l’innovation et du numérique. Selon les données officielles disponibles, la société gestionnaire du Technopark (MITC) a accompagné depuis sa création, plus de 1.100 entreprises innovantes dans les TIC, les Green Tech et l’industrie culturelle. Soulignons que MITC se positionne en tant que facilitateur, accélérateur et catalyseur du développement économique et social, en mettant à la disposition de ces entreprises une panoplie de services allant de l’hébergement au coaching, formation, accompagnement et aide au financement. En 2019, le ministère de l’Industrie a annoncé qu’une nouvelle génération de technoparks est en cours d’étude, avec l’objectif d’accompagner 10.000 startups. 

 
Article précédent

La loi sur le droit à l'information entre en vigueur

Article suivant

Coronavirus : des données rassurantes chez les enfants