Industrie

Fenie Brossette tisse sa toile

Spécialisée notamment dans la commercialisation d’équipements pour le secteur du BTP et de l’Industrie, Fenie Brossette vient fraîchement d’inaugurer une nouvelle plateforme d’activité pour booster sa croissance. Pour autant, l’opérateur affiche de réelles ambitions d’expansion à travers l’Afrique subsaharienne.


Fenie Brossette a inauguré récemment une nouvelle plateforme de distribution de véhicules et d’engins de travaux publics à Tit Mellil. Un site sur lequel l’opérateur expose les marques de véhicules industriels et autres engins de travaux publics qu’il commercialise à savoir, New Holland Construction, Astra, Cifa, Zoomlion et Furukawa. D’une superficie totale de 19.000 m², la nouvelle plateforme abrite un hall d’exposition de 900 m², un atelier de 1.400 m² (pouvant accueillir jusqu’à 14 poids lourds en même temps), ainsi qu’un magasin de pièces de rechange de 650 m². L’ouverture de cette nouvelle plateforme qui représente un an de travaux et près de 25 millions de DH d’investissement, constitue selon Tarafa Marouane, PDG de Fenie Brossette, «une nouvelle étape stratégique dans le développement de nos activités dans le Royaume ». Toujours est-il  que la filiale du holding privé à capitaux maroco-émiratis Somed tisse réellement sa toile à travers le Royaume puisqu’il compte se déployer  à Tanger, Meknès et Oujda  via l’ouverture de trois nouvelles succursales courant 2014.

Faut-il souligner que les ambitions de Fenie Brossette ne se limitent pas seulement au Maroc, l’opérateur prévoit d’étendre son champ d’action à l’international, notamment en Afrique subsaharienne, une zone qui offre, selon ses dirigeants, un fort potentiel de développement. Ainsi, dans les semaines à venir, une filliale sera inaugurée en Côte d’Ivoire et deux autres devraient voir le jour, l’une en Mauritanie et l’autre au Sénégal dont l’ouverture serait prévue au cours du premier trimestre de l’année prochaine. Un programme de développement bien ficelé à l’international dont l’investissement est estimé selon le staff de Fenie Brossette à 120 millions de DH.  

 
Article précédent

Regard des intitutions de Bretton Woods Une évolution notoire

Article suivant

8 millions de DH pour l'Observatoire