Sport

Feu Badreddine Senoussi : un souvenir impérissable

C’était un soir de juillet 1970 et à Bellevue, le ministre de la Jeunesse et des Sports de l’époque, recevait en cet endroit sportif qui était le centre de formation et d’hébergement des sportifs marocains. Le ministre recevait donc l’équipe nationale de la Coupe du Monde 1970. Les Slimani, Bamous, Allal et Houmane, disparus désormais, étaient là avec tous leurs coéquipiers pour être honorés par l’ensemble de la famille sportive marocaine.


Badreddine Senoussi, nommé ministre de la Jeunesse et des Sports après avoir géré le portefeuille des PTT, n’y restera pas longtemps, mais cet homme qui occupa toutes sortes de hautes fonctions a laissé un souvenir impérissable à ceux qui ont eu la chance de le connaitre quand il eut à s’occuper des affaires du sport et du football. En 1971, il présida une homérique assemblée générale de la FRMF, où les débats furent de haute volée. C’était une période où tous, boostés par la prestation des Marocains en Coupe du Monde mexicaine, parlaient et rêvaient de foot professionnel. Badreddine Senoussi s’en fit même l’un des héros avec tant d’autres acteurs du foot…sans succès, hélas !

Il y a moins de deux mois, j’ai eu l’opportunité de rencontrer par le plus grand des hasards Badreddine Senoussi, dans une échoppe d’électronique à la Joutiya de Rabat, à Bab El Had. On bavarda à propos du bon vieux temps. Senoussi, avec son sourire étincelant, eut un soupir «Ah ! c’est déjà loin tout ça ».

Badreddine Senoussi nous a quittés dernièrement et il est de notre devoir de présenter ici à sa famille nos plus sincères condoléances et de rappeler au souvenir de ceux qui auraient oublié cet homme raffiné et élégant qui, un jour, à traversé la sphère sportive.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La Charte Nationale de la Déconcentration Administrative : dix points importants

Article suivant

Sixième édition des LafargeHolcim Awards