Résultats financiers

Les filiales du Groupe Al Omrane maintiennent le cap

Les filiales du groupe Al Omrane poursuivent leur bonne dynamique. Au terme de l’année 2016, on remarque qu’elles ont maintenu le cap, et ce, malgré une conjoncture assez morose. Ainsi, la filiale de Marrakech a accéléré la réalisation des travaux relatifs aux projets phares inscrits dans le cadre de « Marrakech cité du renouveau permanent 2014-2017» afin d’assurer l’achèvement de ceux prévus en 2016. Elle a également atteint des résultats et performances satisfaisants, au niveau des réalisations physiques avec des mises en chantier de 18.602 unités et l’achèvement de 13.282 unités pour un investissement de 809 millions de DH. Au niveau d’Agadir, la filiale locale a pu concrétiser son plan d’action de l’exercice 2016 avec un niveau de performance en ligne avec ses prévisions et a réalisé des performances avec le lancement de 2562 nouvelles unités et de 17.676 unités de restructuration pour un investissement total de plus 716 millions DH et un chiffre d’affaires de plus de 935,37 millions de DH.


Pour sa part, Al Omrane Casablanca a, d’une part, signé en 2016, la convention cadre de partenariat avec la région Casablanca-Settat, la convention de requalification et intégration urbaine de 30 quartiers sous équipés d’El Jadida avec un coût de 312 millions de DH, et d’autre part, identifié en étroite collaboration avec les communes et les agences urbaines une vingtaine de projets de redynamisation de zones défavorisées et qui constituera un nouveau chantier de développement de la région. Durant l’année 2016, la filiale casablancaise a pu mettre en chantier plus de 1620 nouveaux logements et achever la construction de 1176 logements. Au plan financier Al Omrane Casablanca a réussi à mobiliser un investissement global de 712,19 millions de DH et à réaliser un chiffre d’affaire de 611 millions de DH. Notons que le reste des indicateurs tant au niveau opérationnel que financier des autres filiales tiennent compte à la fois de la politique du Groupe qui vise à maintenir une production saine et utile, en répondant à la demande réelle exprimée par les citoyens et au rythme d’exécution avec les partenaires concernés des programmes publics.Elles s’inscrivent ainsi dans les orientations du gouvernement en matière d’habitat, de développement urbain et de politique de la ville.

Pour sa part, Badre Kanouni, président du directoire d’Al Omrane, a réaffirmé l’engagement du Groupe à continuer à accompagner le développement des régions, en s’appuyant, comme toujours, sur la très forte implication de l’ensemble des partenaires et acteurs centraux et territoriaux et la totale mobilisation de toutes les ressources humaines du Groupe.

 
Article précédent

L’activité touristique reprend du poil de la bête

Article suivant

Casablanca Events & Animation poursuit ses grands chantiers en 2017