Finance

Finance – L’Afrique du Sud lance une obligation islamique

L’Afrique du Sud a annoncé le lancement cette année de sa première obligation Sukuk, car elle cherche à diversifier sa dette. La création d’une obligation conforme à la loi islamique (Sharia) avait déjà été évoquée en Afrique du Sud, qui essaye de toucher une large variété de prêteurs pour limiter les risques. Sa dette devrait atteindre les 44,3% du PIB d’ici à 2016. 
 
 
 
Article précédent

Mines - Le secteur enregistre l’arrivée d’un investisseur turc

Article suivant

Agenda - Les PME en difficulté en débat