Auto

Financement automobile : Nissan dégaine son offre «MAZAYA»  

Acquérir son véhicule tout en maîtrisant son budget, c’est ce que propose à sa clientèle Nissan dans le Royaume. L’importateur de la marque (SMVN-Groupe Auto Hall) vient tout juste de lancer sa propre offre de financement automobile, baptisée Nissan «MAZAYA»


Une solution qui permet de changer régulièrement de véhicule. Concrètement, le client ne règle que la valeur correspondant à la période d’utilisation de sa voiture. Il finance seulement la différence entre le prix d’achat de la voiture et l’option d’achat. Une offre qui, selon le staff de SMVN, entend redonner de la flexibilité, de la sécurité et surtout de liberté à ses clients. Élaboré sur la base d’un contrat «Buy-back», Nissan «MAZAYA» est une formule complète. Elle permet de miser un apport minimum, sans frais de dossier et propose des mensualités allégées. Ainsi, le client peut partir au volant du modèle de son choix, en optant pour la durée de financement et l’apport, sous forme de première traite majorée, qui lui convient le mieux. Auparavant, il fixe son kilométrage annuel prévisionnel et détermine les services optionnels qui lui conviennent le mieux, comme les assurances financières et les frais d’entretien. À noter que cette offre est conçue selon SMVN avec de solides arguments, l’objectif étant de soulager le choix de clôture de contrat et de vivre le meilleur de Nissan. Ainsi, tout client de cette offre aura le choix entre trois possibilités, à savoir garder son véhicule moyennant le paiement de la valeur de reprise, le restituer et repartir avec une voiture neuve Nissan, comme il peut le vendre à un tiers, en réglant l’option d’achat.   

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Immobilier : La banque centrale serre la vis

Article suivant

DGI : un nouveau grand pas dans le processus de digitalisation