Investissement

Financements de la BERD en 2019 : le Maroc loin derrière l’Egypte

Avec des investissements ayant totalisé 204 millions d’euros (plus de 2,2 milliards de dirhams), le Maroc occupe le deuxième rang des pays bénéficiaires des concours de la BERD au sein de la région SEMED (Rive Sud et Est de la Méditerranée).


Cette enveloppe qui a bénéficié à 14 projets (soit un nombre identique à ceux accompagnés par la Banque européenne de Reconstruction et de Développement (BERD) en 2018 au Maroc) se compose aussi bien de prêts directement consentis aux PME opérant dans des secteurs prioritaires tels Tuyauto Gestamp Morocco, (une JV maroco-espagnole spécialisée dans la production de pièces automobiles) et S2M (le spécialiste de l’édition de solutions de paiement électronique, coté à la Bourse de Casablanca), que de lignes de financement du secteur privé accordées aux établissements bancaires marocains (tels la BMCI, Société Générale Maroc et Banco Sabadell  Morocco, pour ne citer que ceux qui viennent récemment de bénéficier du concours de la banque multilatérale basée à Londres). Une partie de cette enveloppe provient des investissements en prises de participation dans le capital des entreprises marocaines réalisées par des fonds d’investissement comptant la BERD dans leur tour de table (i.e. Mediterrania Capital III qui a investi récemment plus de 100 millions de dirhams dans le groupe de cliniques Akdital Holding).

Lire aussi : Maroc : La BERD accorde un prêt de 165 MDH à Banco Sabadell pour soutenir les PME

Loin devant le Maroc, l’Egypte trône pour la deuxième année consécutive, au sommet des pays bénéficiaires des financements de la BERD avec un total d’engagements pour 2019 de l’ordre de 1,2 milliard d’euros (près de 13 milliards de dirhams) répartis entre 26 projets et en progression de 11%. Il faut dire que l’économie égyptienne pèse presque 2,5 fois celle du Maroc et le marché financier y est encore plus développé que chez nous.

Rappelons que depuis le début de son engagement au Maroc en 2012, la BERD a investi près de 2 milliards d’euros (près de 22 milliards de dirhams) dans 58 projets (dont 50 encore actifs) dans différents secteurs, parmi lesquels l’énergie durable, les infrastructures, l’industrie et les services. A cela, s’ajoute l’appui aux entreprises privées sous forme de conseil et assistance ayant profité à plus de 500 PME marocaines.

 
Article précédent

CDG Capital : Nouvelle identité visuelle

Article suivant

Live. Conférence sur le Programme intégré d'appui et de financement des entreprises