Déficit budgétaire

Finances publiques : Aggravation du déficit budgétaire de plus de 24%

Malgré les économies réalisées par la suppression partielle de la caisse de compensation, le déficit budgétaire n’a pas cessé de s’aggraver. Cette aggravation a été freiné grâce surtout à la hausse des recettes fiscales. En effet, le 1er semestre 2016, par rapport au 1er semestre 2015, a enregistré des résultats positifs au niveau des recettes fiscales (+ 6,8%), plus particulièrement au niveau des impôts directs, avec une hausse de 10,8% (8% pour l’IS et 13,1% pour l’IR).


Même les recettes de la TSAVA (vignette auto) ont affiché une hausse exceptionnelle due surtout au nouveau mode de recouvrement qui a permis de faire payer cette vignette par des « catégories de personnes un peu spéciales » qui se considéraient auparavant comme non concernées, du fait de leur statut social. Les recettes de la TVA ont par contre connu une petite baisse de 1,2%. Cette baisse est due essentiellement au remboursement de crédit TVA dont ont bénéficié les entreprises concernées, disposant ainsi d’un important cash flow.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La lutte contre la fraude fiscale négligée ?

Article suivant

PLF 2017 : COP 22, ce grand absent