Portrait

Financier, marketicien, directeur des opérations BTP

Il a la tête de l’emploi, et un parcours qu’on pourrait qualifier de parfait. Mais ce jeune père de famille a fait ses premières armes dans la grande distribution et son marketing persuasif malgré une formation initiale en finances. Cette vision à 360° lui a été utile à bien des égards.


On l’appelle souvent l’ “usine à cracks”. Depuis des années, Procter and Gamble est le passage obligé de futurs managers et qui parviennent à des carrières fulgurantes au Maroc. Il n’est donc pas étonnant que cet ancien de P&G soit parvenu a 33 ans à peine aux plus hauts postes de responsabilités d’une entreprise bien marocaine, celle-là. Sa vie a tout du parcours parfait depuis des études supérieures réussies en France, à des responsabilités de haut niveau au Maroc, après avoir appris auprès des meilleurs.
Mehdi Jennane est né en 1980, à Casablanca. L’ainé des quatre enfants d’un directeur général adjoint de l’Administration des douanes et d’une femme au foyer a grandi et évolue dans sa ville natale. La capitale économique est encore une ville calme, où les loisirs sont relativement rares, mais où la circulation n’avait pas atteint les proportions et les limites actuelles. S’il fait partie des favorisés, il est cependant un enfant de la petite bourgeoisie des enfants de cadres supérieurs de l’administration publique. Dès le début, il sera scolarisé dans les écoles de la mission française. A Ernest Renan, dans le quartier de l’Oasis, il coule des jours heureux avec une famille aimante et une mère attentive. Il a la chance d’avoir un oncle qui l’initie à la lecture et l’approvisionne en livres.

Le portrait complèt est disponible dans le Challenge #417, actuellement chez votre marchand de journaux

 
Article précédent

«La vitesse de croisière semble atteinte»

Article suivant

Bourse : les valeurs de la semaine