Economie

Fitch Ratings maintient la bonne notation du Maroc avec perspective stable

L’agence de notation internationale Fitch Ratings vient de confirmer les notes «BBB-» et «BBB» du Maroc respectivement pour ses émissions souveraines de long terme en devises et en monnaie locale avec perspective stable.


 

La note souverain de plafond «BBB» et la note «F3» de la dette à court terme en devises ont été également confirmées par l’agence mondiale de notation financière. Dans un communiqué rendu public ce samedi 24 octobre, Fitch Ratings explique que le maintien de ses notes pour le Maroc est dû notamment à sa stabilité macro-économique et à ses efforts soutenus, déployés pour réduire le déficit et la dette extérieure.

Selon les analystes de l’agence, l’économie marocaine devrait enregistrer cette année une croissance de 4,6% en raison d’une bonne performance du secteur agricole. La production du secteur manufacturier devrait, elle aussi, continuer à progresser grâce à l’appui apporté par le gouvernement pour le développement de nouvelles industries, précisent les experts de Fitch Ratings.

D’après les prévisions de l’agence de notation, l’inflation au Maroc restera maîtrisée, ce qui favorisera une croissance soutenue, confortée par la Loi organique de Finances, la reprise des exportations et le maintien des investissements directs étrangers (IDE). La chute des cours du pétrole sur le marché international a permis au Maroc de réduire sa facture énergétique et son déficit budgétaire, indique l’analyse de l’agence Fitch Ratings.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

El Khalfi le confirme : le salaire moyen des fonctionnaires au Maroc se situe autour de 7.000 DH

Article suivant

Un centre dédié à la recherche dans le domaine de l'aviation et l'aéronautique verra le jour en 2016