Afrique

Fondation Mo Ibrahim : les 3 lauréates de la bourse 2019

La Fondation créée en 2006 et qui axe ses activités sur le rôle essentiel du leadership politique et de la gouvernance publique en Afrique vient de dévoiler l’identité des bénéficiaires des bourses professionnelles de leadership Ibrahim 2019.


Comme chaque année, la Fondation Mo Ibrahim annonce les bénéficiaires des bourses professionnelles de leadership Ibrahim. Cette année, les sélectionnés pour constituer la huitième cohorte du programme sont Nadia Hamel (Algérie) qui a rejoint la Banque africaine de développement (BAD), Anta Taal (Gambie) qui travaille pour le Centre du commerce international (CCI) et Emmanuella Matare (Zimbabwe) qui a intégré la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA).

Les trois lauréates bénéficieront ainsi des bourses de leadership Ibrahim sous format d’un programme sélectif conçu pour identifier et préparer la prochaine génération de leaders africains exceptionnels en leur proposant un tutorat au sein de grandes institutions multilatérales. Les trois candidates, choisies parmi plus de 2.000 postulants, auront ainsi accès au tutorat direct des dirigeants actuels de la Banque africaine de développement à Abidjan, de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies à Addis-Abeba et du Centre de commerce international à Genève, en plus d’une allocation annuelle de 100.000 dollars.

Aussitôt les lauréates annoncées, la Fondation Mo Ibrahim précise que les candidatures au Programme de bourses professionnelles de leadership Ibrahim 2020 seront ouvertes à partir du 12 août 2019. Les candidats doivent être africains, justifier d’une expérience professionnelle de 7-10 ans, être âgés de moins de 40 ans (moins de 45 ans pour les femmes avec enfants) et être titulaires d’une maîtrise.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

La FRMF s’active après le départ de Renard

Article suivant

Le processus d'agrément des équipements dématérialisé dès ce lundi