Sport

Football : Diego Maradona est mort

Diego Maradona n’est plus. La légende du football argentin est décédée le 25 novembre 2020. Victime d’un arrêt cardiaque dans sa maison de repos où il s’était installé après son opération à la tête il y a quelques semaines, Diego Armando Maradona aura marqué l’histoire du football mondial.


Héros d’une nation qu’il avait portée sur le toit du monde en 1986 et fierté nationale inégalable, l’ancien numéro 10 est mort à 60 ans. La nouvelle annoncée par quelques médias, a été confirmée par son porte-parole. L’ancienne star de l’équipe nationale d’Argentine souffrait de multiples problèmes de santé ces dernières années, et avait subi une opération pour traiter un hématome sous-dural au cerveau il y a quelques semaines. L’icône mondiale du football est notamment passée par Boca Jrs, Barcelone et Naples. Il a aussi été sélectionneur de l’équipe d’Argentine entre 2008 et 2010. Et les hommages appuyés affluent déjà de toutes parts. L’ancien international français Manu Amoros a réagi sur l’antenne de RMC Sport: « C’est une catastrophe. C’est un joueur extraordinaire, fabuleux, que tout le monde reconnaissait. Il a fait la fierté de Naples ».

Lire aussi|Vaccination anti-Covid : les détails du plan logistique mis en place pour assurer l’opération

« Je suis sous le choc. C’était quelqu’un de hors-norme, d’une dimension suprême. Il était l’icône d’un pays, dans une dimension planétaire. Des personnes comme lui sont éternelles. J’ai joué contre lui et j’ai même eu le plaisir d’avoir son maillot à la fin du match. C’était un phénomène. Il fallait voir ce qu’il était capable de faire sur un terrain. Il avait un centre de gravité très bas, des appuis de feu et un pied gauche… Ce n’était pas un pied gauche, mais carrément une main », a réagi Alain Giresse sur BFM TV. Surnommé « El pibe de oro » (« le gamin en or »), le joueur a vraiment marqué l’histoire du football de ses géniales arabesques. Son palmarès était pléthorique. Champion du monde avec l’équipe nationale en 1986, c’est avec Naples, ville où il était vénéré (il existe un véritable culte de Maradona dans la cité parthénopéenne), qu’il a remporté le plus de trophées avec deux titres nationaux en 1986-1987 et 1989-1990, une Coupe d’Italie en 1986-1987, une Supercoupe d’Italie en 1990 et une coupe de l’UEFA en 1988-1989.

Lire aussi| Évolution du coronavirus au Maroc : 4979 nouveaux cas, au 336.506 total, mercredi 25 novembre à 18 heures

 
Article précédent

ANAM : trois cliniques suspendues à cause du Covid-19

Article suivant

Chambre des conseillers : le projet de loi sur la réforme du Crédit populaire du Maroc adopté