Tribune

Football : le triomphe des peuples

« Tout ce que je sais sur les hommes, c’est le football qui me l’a appris » – Albert Camus.


Les traîtres, les félons, les publics de tous les pays d’Europe, se sont élevés contre les équipes qui voulaient instaurer une super ligue sur des bases strictement financières. Le public de Man U a inventé une formule qui a vite prospéré « Le foot a été inventé par les pauvres, les riches l’ont volé ». Les clubs anglais ont cédé en premier. Pitoyable, le président de Chelsea s’excuse platement auprès de ses supporters. Celui de  Manchester City a subi l’affront de son entraîneur Guardiola et de son meilleur joueur qui déclarent que la super ligue dénature le football et l’esprit sportif en général. Résultat : ce projet néfaste est mort-né. Ce ne sont pas les Etats ou les instances du football qui l’ont mis à terre, mais le peuple.

Lire aussi| Blanchiment de capitaux : le projet de loi relatif à la réforme du système de contrôle adopté en commission

Ce qui s’est passé est éminemment politique. C’est le début de la révolte contre la financiarisation à outrance de toutes les activités humaines. Là, c’est la passion que l’on a voulu financiariser. Cette condescendance vis-à-vis du petit peuple, relève d’abord de la bêtise. Un supporter ne choisit pas son club en fonction de son budget ou même de ses résultats, mais en fonction de la proximité. En Angleterre, le supporter d’une équipe de quatrième division a la même faveur que celui de Liverpool. L’esprit du sport c’est la méritocratie et cet espoir de voir David supplanter Goliath.

Guardiola a dit « Séparer l’effort de la récompense est contraire à l’esprit même du sport », il a raison. Les fonds d’investissement américains ont perdu la bataille parce que par ignorance, ils se sont attaqués à ce qui relie des milliards d’êtres humains : la passion du foot. Célébrer les victoires, pleurer les jours de défaite, mais espérer toujours, c’est cela la vie d’un supporter, il se moque du cours en bourse.

Lire aussi| Réforme du système de santé : les détails du plan Ait Taleb

C’est une victoire populaire qui en appelle d’autres, parce que la financiarisation extrême de l’économie met en danger l’unité des sociétés en s’attaquant à l’humain, à l’intrinsèquement humain, en marchandisant toutes les activités et maintenant les passions. En France, une équipe d’amateurs s’est qualifiée pour les demi-finales. « C’est ça le football », a titré l’équipe, Beau pied de nez à la cupide super ligue.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Replay. L’émission « Ach Waqe3 » du mercredi 21 avril 2021

Article suivant

Maroc-Israël : la ligne aérienne opérationnelle après le ramadan