Auto

Ford Fiesta : la fête recommence

La nouvelle Fiesta soigne particulièrement son style qui se veut plus audacieux et toujours aussi dynamique.

Un style qui évolue en douceur, une pléthore d’équipements technologiques et des motorisations dynamique et sobre, la nouvelle Ford Fiesta hausse le ton dans le Royaume à l’égard de ses concurrentes. De quoi lui permettre d’entretenir savamment le succès engendré par sa devancière. 


L

es chiffres parlent d’eux-mêmes : 15 millions d’exemplaires écoulés dans le Monde depuis son lancement de 1976 à nos jours, la Fiesta peut s’enorgueillir du titre de citadine la plus populaire de sa catégorie. Un succès incontesté également dans le Royaume, notamment avec la dernière génération du constructeur à l’ovale bleu. Ainsi sur l’ensemble de l’année 2012, la Fiesta s’est adjugé le titre de citadine la plus importée et la plus vendue avec un volume de 4.184 unités. «Malgré l’arrivée de concurrents à fort potentiel eux aussi, la Fiesta a conservé son statut de leader dans la catégorie des citadines importées puisqu’à fin mai de cette année, nous avons écoulé 2.148 véhicules, soit une évolution de 31% par rapport à la même période en 2012», a souligné durant la conférence dédiée au lancement de cette nouveauté Abdelouahab Ennaciri, directeur général délégué de Scama (Groupe Auto Hall), l’importateur de Ford dans le Royaume. 

En plus de son style extérieur plus audacieux, l’habitacle de la nouvelle Fiesta offre une qualité et des équipements dignes des catégories supérieures.

Restylage en profondeur

On ne change pas une silhouette qui séduit toujours autant. En revanche, on peaufine quelques détails comme la face avant dont le dessin au demeurant flatteur traduit la nouvelle signature stylistique de Ford. Feux avant redessinés disposant de feux de jour à «LED», logo de la marque situé sur le capot avant et nouvelle calandre de forme trapézoïdale, tels sont les derniers ajustements stylistiques de la Fiesta. À noter qu’une nouvelle palette de coloris extérieurs plus éclatante et donc plus flatteuse est proposée au catalogue. L’habitacle bénéficie lui aussi de cette refonte stylistique ; ainsi les poignées de portes, les commandes de lève-vitres et de sièges ont été repositionnées pour améliorer l’ergonomie. La sensation au  toucher de certains matériaux a fait l’objet d’une attention particulière conférant à l’ensemble une meilleure qualité perçue et une ambiance beaucoup plus chaleureuse que par le passé. 

Côté diesel, le nouveau bloc 1,5 litre TDCi de 75 chevaux s’illustre par son dynamisme, mais aussi sa sobriété en matière de consommation.

La technologie avant tout

À vrai dire, l’un des points forts de cette nouvelle Fiesta n’est autre que son contenu technologique, semblable à celui d’un modèle du segment supérieur : système multimédia SYNC, MyKey, Ford Keyless… sont autant d’équipements de confort et de sécurité disponibles sur les versions proposées par l’importateur local de la marque. Dans le détail, le SYNC est un système permettant de connecter téléphones ou lecteurs numériques multimédia via une connectique USB ou Bluetooth. Le système My Key permet quant à lui de limiter la vitesse maximale du véhicule sur route ou d’empêcher la désactivation des aides à la conduite et des équipements de sécurité. De quoi interpeller les accrocs aux dernières technologies, notamment les jeunes, une cible que convoite particulièrement la marque à l’ovale bleu. Des innovations technologiques qui s’accompagnent de deux motorisations aux consommations économiques faisant de la Fiesta l’une des plus sobres de sa catégorie. On recense en essence un quatre-cylindres 1,25 litre de 82 chevaux qui se contente de 5.2 l/100 km en moyenne. Côté diesel, le nouveau bloc 1,5 litre TDCi de 75 chevaux ne réclame en moyenne que 3,7 l/100km. Une citadine bardée de nouvelles technologies, au style plus attrayant et disposant de motorisations plus sobres, la Fiesta s’affiche toujours comme étant l’une des plus compétitives de sa catégorie avec en prime les cinq étoiles glanées aux crash-test EuroNcap. Une gamme de véhicules qui démarre à 125.000 DH et à 155.000 DH pour l’entrée de gamme diesel.

 
Article précédent

Moins d'optimisme pour 2014

Article suivant

CFAO Motors Maroc lance le "Summer Drive Expo"