Auto

Ford Kuga : beaucoup plus ambitieux

Profondément revu sous toutes ses coutures, le nouveau Kuga dont la commercialisation a débuté depuis quelques jours dans le Royaume compte bien faire parler de lui dans la catégorie des 4X4. Sa nouvelle ligne, son confort revu et corrigé, mais surtout son volet technologique sont autant d’atouts qui devraient lui permettre de conquérir de bien plus d’adeptes que son prédécesseur. 


C’est une floppée de nouveautés qui vient garnir les différents showrooms de Ford dans le Royaume. Scama (Groupe Auto Hall), l’importateur de la marque à l’ovale bleu, commercialise depuis peu le nouveau Kuga et la toute dernière livrée du Ranger, un véhicule de loisir lui aussi typé 4X4 (voir encadré ci-dessous). «Nous sommes en phase de mutation de deux modèles importants qui composent notre gamme de véhicules, à savoir la Fiesta et le Kuga», a déclaré Abdelhouahab Ennaciri, DG délégué de Scama. «Ces nouveautés devraient nous permettre de consolider sinon d’accroître nos performances en matière de volume de ventes», a t-il précisé. Rappelons que Ford s’est adjugé la troisième marche du podium s’agissant du classement des ventes de voitures neuves dans le Royaume. «À fin mai, nous avons écoulé environ 4.700 véhicules, soit une progression de 15% par rapport à l’année dernière», conclut M. Ennaciri. Outre la nouvelle Fiesta qui sera commercialisée dans quelques jours, associée au B-Max, un petit monospace original et le Ranger, c’est d’abord sur le Kuga deuxième du nom que reposent les espoirs de Scama pour bien figurer dans la catégorie des SUV compacts. 

Le nouveau Ford Kuga fait un bond en avant en matière de confort, de sécurité et surtout de technologie embarquée.

 Une catégorie très appréciée

Si l’on s’en tient aux chiffres énoncés par M. Ennaciri durant la présentation de presse du Kuga et du Ranger, le segment des citadines avoisine les 34%, suivi de celui des ludospaces à 21%. Le segment des 4X4 constitue 16% des ventes quand celui des compactes totalise 14%. De quoi souligner l’importance du Kuga dans l’échiquier de la gamme Ford au Maroc. En 2012, il s’est octroyé la troisième marche du podium dans le classement des 4X4 les plus vendus, se voyant devancé par le Dacia Duster et le Nissan Qashqai. Dans le détail, le nouveau Kuga a été revu de fond en comble, se voulant plus imposant qu’auparavant et affichant des dimensions en hausse. Ce qui profite à l’habitabilité aux places arrière satisfaisante avec une garde au toit et un espace correct aux jambes. Il faut souligner le soin apporté à la qualité des matériaux qui progresse de façon notable. La banquette arrière propose deux positions d’inclinaison, se repliant sans effort d’une main afin d’obtenir un plancher parfaitement plat. Par ailleurs, le volume du coffre progresse par rapport à l’ancien modèle passant de 410 à 481 litres. Pratique, le hayon automatique mains-libres (disponible à partir de la finition Titanium 4X2) s’ouvre et se referme d’un simple mouvement du pied sous le pare-chocs arrière. À noter qu’un travail soigné en matière d’insonorisation a été effectué par le staff d’ingénierie, les bruits d’air et de roulement ayant été sensiblement réduits au bénéfice du confort. 

L’accent mis sur la qualité des matériaux à bord s’illustre par le choix de matériaux doux au toucher

Le tout technologique

Disponible en deux ou quatre roues motrices, le Kuga se voit animé uniquement dans le Royaume par des blocs diesel, l’expérimenté 2,0 litres TDCI officiant sous le capot et se voyant animé par une boîte de vitesses manuelle à six rapports. À moins d’opter pour une version plus puissante et plus huppée baptisée Titanium 4X4 et animé par le 2,0 litres TDCI délivrant 163 chevaux. Un bloc qui se voit animé par une boîte de vitesses robotisée Ford PowerShift. La dotation est généreuse dès l’entrée de gamme (finition Trend) avec, entre autres, la climatisation automatique bi-zone, sept airbags, l’aide au stationnement le système SYNC. Grâce aux commandes vocales intuitives de ce système, on peut contrôler sa musique et son téléphone via des commandes vocales. Par ailleurs, on peut piloter les principales fonctions du téléphone et de l’appareil audio sans quitter la route des yeux. Un 4X4 qui, malgré l’apport technologique manifeste dont il dispose par rapport à son prédécesseur affiche une grille tarifaire des plus compétitives qui devrait lui permettre de poursuivre avantageusement sur sa lancée. 

 
Article précédent

Les crédits au compte-goutte

Article suivant

Challenge 430