AutomobileFlash-eco

Formula E : Mahindra a la baraka de Marrakech

Décidément, Marrakech commence à devenir le fief de l’un des dix fondateurs de la Formula E. Après la victoire de son pilote suédois Felix Rosenqvist (qui a rejoint cette saison les IndyCar Series), Mahindra Racing a fini premier de l’étape de Marrakech, deuxième manche de la saison 2018/2019 de l’ABB Fia Formula E, grâce à la victoire samedi de son pilote belge Jérôme d’Ambrosio.


Jérôme d’Ambrosio a profité d’une collision entre le pilote portugais António Félix Da Costa (BMW i Andretti Motorsport) et son coéquipier le britannique Alexander Sims pour s’imposer dans les derniers moments de la course. Le pilote belge s’est classé premier dans cette course suivi par le néerlandais Robin Frijns (Envision Virgin Racing) et du britannique Sam Bird (Envision Virgin Racing). Ce dernier avait fini troisième l’année dernière sur le Circuit International Moulay El Hassan.

Robin Frijns, Jérôme d’Ambrosio et Sam Bird

Le pilote portugais António Félix Da Costa, qui avait remporté la première manche du championnat ABB FIA de Formula E à Ad Diriyah en Arabie saoudite, a dominé cette course mais a dû abandonner suite à une collision avec son coéquipier. Au classement général, Jérôme d’Ambrosio est premier avec 40 points, suivi de António Félix Da Costa (28 points) et du champion en titre Jean-Éric Vergne (DS Techeetah Formula E Team) victime d’un accident en début de course alors qu’il était deuxième au départ (28 points). Au classement écuries, DS Techeetah Formula E Team est première avec 47 points, suivie de Mahindra Racing (40 points) et BMW i Andretti Motorsport (40 points). La 3ème manche sera disputée à Santiago au Chili le 26 janvier courant. Le championnat s’achèvera à nouveau à New York les 13 et 14 juillet prochain.

Le championnat ABB FIA Formula E est une série de courses automobiles électriques en ville et la première catégorie de monoplaces internationales entièrement électriques dans le sport automobile au monde. La Formula E entre dans une nouvelle et passionnante ère lors de la saison 5 avec les débuts compétitifs de la voiture dernière génération. Le nouveau modèle saisissant revendique un design futuriste distinctif et démontre une amélioration des performances avec une capacité de stockage de l’énergie presque deux fois supérieure, permettant aux équipes et aux conducteurs de compléter une course complète à des vitesses plus élevées sans avoir à changer de voiture.

La cinquième édition du Championnat ABB FIA de Formule E connaît la participation de 11 équipes (dont deux nouveaux constructeurs : Nissan et BMW) et 22 pilotes qui s’affronteront dans divers circuits difficiles dans 12 villes réparties sur cinq continents.

Nissan rejoint le bal

Sébastien et Buemi et Oliver Rowland

Pour la première fois au Maroc, Nissan e.dams a participé à la Formula E sur circuit urbain à Marrakech. Nissan est le premier constructeur japonais à rejoindre cette compétition. Lors de la première manche, tenue le 15 décembre à Ad Diriyah en Arabie saoudite, les pilotes de Nissan e.dams, Sébastien Buemi et Oliver Rowland, ont terminé, successivement, sixième et septième au classement. Sur le Circuit International Moulay El Hassan, Sébastien Buemi a fini 8ème et Oliver Rowland 15ème. Avec cette participation au ePrix de Marrakech, Nissan continue à démontrer  le potentiel de ses moteurs de véhicules électriques au Maroc. En effet, Nissan avait mis, en 2016, sur le marché marocain, le plus grand parc 100% électrique, et ce, lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Marrakech (COP22). Nissan avait utilisé une flotte de 50 véhicules pour assurer un service de navette au profit des délégués, justement pour convaincre de la viabilité d’un écosystème électrique au Maroc.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Mobilité durable : lancement d'un projet pilote à Marrakech

Article suivant

Allianz s’allie à Imperium holding pour lancer une joint-venture à Marrakech