Partenariat

Forum maroco-belge : vers une gestion rationnelle de la migration

Le forum maroco-belge a été ouvert ce matin à Rabat en présence de ministres marocains et belges et plusieurs diplomates et chercheurs universitaires. Ce forum s’inscrit dans la dynamique caractérisant les activités du ministère délégué chargé des MRE et des Affaires de la migration.


Organisé avec la participation de la Belgique, le forum a mis l’accent sur les opportunités qu’offrent le partenariat dans le cadre d’un modèle novateur. Ce partenariat devant être au service du Maroc et de Belgique doit aussi renforcer le développement du dialogue interculturel. Les porteurs de projets bénéficieront d’un appui tant au niveau de leur montage qu’au niveau de la commercialisation et du marketing. Un financement belge de 1.250.000 euros a été affecté à cet accompagnement.

Lors de la cérémonie d’ouverture, Mohamed Yatim, ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle, a rappelé l’histoire des conventions relatives aux dossiers des travailleurs mettant en relief les principes qui encadrent la politique marocaine dans le cadre de la gestion des affaires de la migration.

La gestion rationnelle de la migration ne sera que rentable pour tous les partenaires. Le Maroc a opté pour un traitement participatif de la migration subsaharienne et ce, dans le respect des droits de l’Homme. Le ministre de la Jeunesse, de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de justice, des Sports et de la Promotion de Bruxelles au sein du Gouvernement de la Communauté française, Rachid Madrane, a brossé le tableau de l’évolution des formes de la migration et des différentes générations qui la composent. 30% des enfants des migrants marocains sont des diplômés, dont la majorité sont des femmes.

La diaspora marocaine en Belgique est aujourd’hui présente dans les hautes sphères de l’économie, des services et de la politique. Abdelkrim Benatiq, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, a rappelé le contexte au sein duquel s’est développé la politique publique de la migration et notamment son volet lié à la contribution des compétences marocaines à l’étranger.

Les relations maroco-belge représentent un modèle en matière de la lecture des mouvements migratoires. Ceux-ci exigent des comportements responsables loin des visions politiciennes et électoralistes. Le Maroc est devenu un pays de résidence pour beaucoup de migrants et seule une minorité d’entre eux arrivent à traverser vers l’autre rive de la Méditerranée. Le ministre a rappelé le projet présenté par SM le Roi au 30ème sommet de l’Union africaine. Ce projet a été adopté en tant que feuille de route pour bâtir des politiques réalistes et basées sur une vision stratégique.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Affaire Platinum Power : bataille à couteaux tirés entre les deux principaux actionnaires

Article suivant

Nokia 9 PureView poursuit la perfection photographique