Monde

France : Quand un voile déchaîne les passions

Dans un climat malsain, haineux, la question du voile est devenue l’épicentre de la vie politique en France. Au nom de la laïcité, l’Islam est stipendié.


Ce qui se passe en France est très grave pour la civilisation humaine. Il y a quelques années, le discours d’Eric Zemmour lors de la convention des droites où il insulte l’Islam, le déclare « incompatible avec la République » et réclame qu’on le combatte en tant « qu’idéologie conquérante », tout en précisant qu’il parle de l’Islam et non pas de l’Islamisme, ce discours l’aurait disqualifié. Cette fois il lui vaut un contrat sur la chaîne d’information du groupe Canal.

Dans le sillage de l’attaque terroriste à la préfecture, le Président français réclame une société de vigilance. Son ministre de l’Intérieur fixe les règles de la délation. Il faut signaler l’apparition de signaux faibles, tels qu’une barbe, le refus de faire la bise aux femmes, une pratique rigoriste de l’Islam. Nous parlons du pays des droits de l’Homme et on en est là.

Le Pen vainqueur

Gramsci disait que pour gagner politiquement, il faut d’abord s’assurer l’hégémonie culturelle. Si c’est vrai, alors Marine Le Pen et le Rassemblement national sont déjà au pouvoir. C’est la course à l’échalote pour récupérer les voix de cette France fragilisée par la mondialisation, inquiète. Alors haro sur le Musulman, l’émigré. Des républicains de droite et de gauche, proposent l’arrêt du regroupement familial, l’abolition du droit de sol, l’expulsion des binationaux radicalisés. Le ministre de l’Education veut le signalement des petits écoliers qui refusent de tenir la main aux petites filles.

La France a un passé et un passif avec la délation. Nul doute que les services concernés seront submergés de signalements.

Mais cela n’est rien face au déchaînement contre le voile. Ils veulent l’interdire sur tout l’espace public et ceux qui sont contre sont traités de naïfs, sinon de facho-islamistes. Seule une poignée d’intellectuels résistent à cette avalanche de haine visant les Français d’origine musulmane.

Julien Odoul, un fasciste réclame l’exclusion d’une mère accompagnant son enfant lors d’une sortie scolaire parce qu’elle est voilée. Il a touché le gros lot, il a fait quinze émissions en quatre jours et a eu le soutien larvé de ministres qui pensent que le voile n’est pas souhaitable.

L’incapacité de l’Etat français à casser les ghettos, à offrir de meilleures conditions d’intégration a permis cette surenchère xénophobe. La laïcité est devenue une arme pour exclure cinq millions de personnes. C’est le meilleur cadeau fait à l’Islam radical et au Rassemblement national.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Lutte contre la criminalité : La DGSN passe à la vitesse supérieure

Article suivant

Salon "Smart entreprise Morocco" : Un rendez-vous à ne pas rater