Interview

François Marchal, DG de Société Générale Maroc : «Nous envisageons d’accompagner le maximum de PME en matière de financement vert»

La Société Générale Maroc renforce son engagement en matière de financement vert. La banque vient en effet de bénéficier d’une ligne de crédit de plus de 200 millions de DH de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) pour financer des projets verts portés notamment par des PME au Maroc. François Marchal, son directeur général revient sur ce partenariat et détaille la stratégie et les ambitions de la banque en matière de financement vert. 


Challenge : Vous venez de bénéficier d’un prêt important de la BERD pour le financement des projets verts menés par les PME marocaines. Quels seront vos critères de sélection des PME pouvant en bénéficier ? 

François Marchal : Ce programme est dédié aux PME privées participant à certaines chaines de valeurs et/ou écosystèmes industriels. Avec cette collaboration avec la BERD, notre banque contribue avec une offre spécifique ayant une valeur ajoutée, par rapport aux offres existantes, à l’évolution des PME marocaines grâce à l’augmentation de la valeur ajoutée de leurs produits, l’amélioration de la compétitivité  et celles des filières (chaines de valeur) sur lesquelles elles opèrent, l’accroissement du potentiel d’exportation de leurs produits locaux, la consolidation de l’insertion des PME dans les chaines de valeurs globales.

Quels sont les secteurs prioritaires ciblés, et aussi, peut-on avoir une idée des taux que vous allez pratiquer?

Nous ciblons les entreprises opérant dans les secteurs tels que l’agri-business, l’industrie manufacturière, la distribution, le transport/logistique, l’eau, l’assainissement-déchets, les télécommunications, les activités informatiques, les énergies renouvelables. Le montant de l’accompagnement peut atteindre 10 millions de DH. Il est possible de cumuler plusieurs crédits pour un même client à hauteur de 50 millions de DH. Les PME éligibles à ce programme pourront, en effet, bénéficier d’un accompagnement intégrant un financement attractif, une subvention à l’investissement et une expertise technique permettant de vérifier et d’optimiser la viabilité de leur projet d’investissement vert. L’acquisition des équipements verts leur permettra de proposer des produits plus compétitifs, d’accroître leurs exportations et d’accéder à de nouveaux marchés en se connectant à des sociétés internationales. Ce crédit, avec ses avantages (subventions et assistance technique gratuite), sera facturé au taux du marché au client. Ce taux est généralement fixé en fonction du profil de risque de notre emprunteur et de son projet.

Combien de PME comptez-vous financer à terme avec cette ligne ? 

Nous envisageons d’accompagner le maximum de PME dans le renouvellement de leur outil productif dans un souci d’efficacité industrielle (meilleure gestion de la matière/déchets, gestion durable de l’eau, efficacité énergétique et par voie de conséquence dans leur transition énergétique à travers un minimum entre 50 et 100 projets en fonction des montants financés.

Quelle est la stratégie de Société Générale Maroc en matière de financement vert ?

Une de nos priorités est d’atteindre nos objectifs financiers en orientant notre stratégie et nos actions vers une croissance durable, rentable et responsable. Nous œuvrons pour construire un avenir positif avec et pour l’ensemble de nos parties prenantes et donnant du sens à chacune de nos actions. Nous sommes indéniablement un acteur de la transition énergétique de l’économie de notre pays par nos financements. La lutte contre le réchauffement climatique est un enjeu majeur pour nous et pour l’avenir de nos enfants. Vis-à-vis de nos clients, nous avons un rôle important en termes de sensibilisation, conseil, assistance, accompagnement et soutien vers du développement durable et les transformations positives de l’économie. Notre objectif est donc de proposer aux PME qui constituent la large part du tissu économique, des solutions rentables et des innovations permettant de lutter contre le réchauffement climatique tout en réalisant des croissances durables. Il suffit d’oser orienter ses investissements vers les bons choix et donner du sens dans nos décisions.

Quelles sont vos ambitions et vos priorités aujourd’hui dans ce sens ?

A travers l’octroi de cette ligne de prêt, nous visons non seulement le soutien des entreprises opérant dans les industries dites vertes, mais également l’accompagnement des investissements des PME/PMI dans des équipements intégrant des solutions d’efficacité énergétique, d’énergies renouvelables, de gestion durable de l’eau, de gestion des déchets permettant ainsi de renforcer leur compétitivité et celles de leurs filières (chaines de valeurs). Nous contribuons, ainsi, à l’amélioration des performances de l’entreprise et de l’industrie marocaine en aidant les PME à passer d’une production à faible valeur ajoutée à une production à forte valeur ajoutée en termes de savoir-faire et compétences, et reliant les entreprises moins avancées à des chaînes de valeur plus importantes, compétitives et plus axées sur l’exportation.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Facebook va lancer une monnaie numérique

Article suivant

Les éclaircissements de Jouahri