Politique

French-African Young Leaders : un programme d’opportunités

Le programme « French-African Young Leaders », qui vise à valoriser les hauts potentiels économiques, politiques, universitaires, culturelles, les plus prometteurs face aux défis mondiaux, a lancé l’appel à candidature 2019.


Ce programme se déroulera sous le haut patronage du Président de la République française Emmanuel Macron et du Président de la République du Ghana Nana Akufo-Addo. Il a pour objectif de répondre aux immenses défis mondiaux qui nécessitent une nouvelle génération de leaders dont l’ambition est de devenir de véritables agents de changement.

Pour être admis à ce programme, le candidat doit répondre aux conditions suivantes:

Age : 28 à 40 ans

Nationalité : française ou d’un pays africain

Langue : parler couramment l’anglais, parler couramment ou démontrer un intérêt à apprendre le français

La candidature doit démontrer un engagement dans les secteurs privé et public, ainsi que les compétences et expériences dans un des domaines suivants : industrie, administration publique, agriculture, santé, sciences, éducation, technologie, culture, art, média, sports…

« Les candidats sélectionnés auront fait preuve de talent, de passion et partageront les valeurs susceptibles de contribuer à un changement en profondeur en Afrique et en France », précise French-Africa Foundation dans un communiqué.

Rappelons que les candidats profiteront d’un séjour de 5 jours à Paris du 7 au 13 juillet 2019 et de 5 jours à Accra en octobre 2019. De même qu’ils bénéficieront de réunions de haut niveau avec des dirigeants des secteurs public et privé ainsi que d’excellentes possibilités de mentorat, de formation et de réseautage, une exposition médiatique, tout étant bien pris en charge par le programme, qui profite du soutien de l’agence française de développement (AFD).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le réseau Moore Stevens tient sa réunion annuelle à Casablanca

Article suivant

Fête du travail : la CDT réaffirme son engagement ferme envers les revendications des salariés