Automobile

«FT Future of the Car Summit USA 2019» : L’écosystème marocain à l’honneur à Detroit

Une importante délégation marocaine sera présente au «FT Future of the Car Summit USA 2019» le 29 octobre courant avec à sa tête le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique. Avec le soutien de l’ambassade du Maroc à Washington, ce déplacement comptera la présence de plusieurs personnes représentant l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations (AMDIE), l’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile (AMICA). Objectif : valoriser les potentialités du Maroc à travers son écosystème automobile, tant en termes d’exportations que d’attractivité des investissements et des nouvelles mobilités.  


C’est à Détroit, en plein cœur de la capitale de l’automobile américaine, que se tiendra le 29 octobre courant le «FT Future of the Car Summit USA 2019». Un sommet placé sous le thème «Leading the mobility revolution» ;
autrement dit, comment accompagner cette nouvelle révolution en matière de mobilité qui gagne peu à peu nos sociétés modernes et dans lesquelles l’écosystème automobile mondial et son environnement doivent impérativement s’adapter ? Dans la perspective de ce sommet, plus de 150 acteurs parmi les plus influents du secteur automobile vont se succéder à la tribune pour aborder, exposer et débattre sur de grandes questions et autres thématiques qui constitueront le fil conducteur de cette journée de débats. Parmi ces thématiques, la question est posée de savoir comment les constructeurs automobiles se préparent-ils à l’avenir de la voiture dans le nouvel écosystème de la mobilité ? Leurs lignes de production et leurs chaînes d’approvisionnement seront-elles mises à jour ?
De quoi aiguiser l’appétit des conférenciers qui donneront sans sourciller leurs appréciations. Ils embrayeront sur le volet durabilité et longévité des véhicules autonomes et se demanderont comment cela affectera-t-il les modèles commerciaux ? Du reste, les intervenants évoqueront également la question liée aux défis environnementaux et celle relative à l’évolution des attentes des consommateurs dans un tel environnement.

Faut-il préciser que les différents orateurs gravitent autour du monde de l’automobile, au rang desquels Jim Farley, Président des nouvelles entreprises, technologie et stratégie chez Ford, Rachel Kuhn, Directeur de l’Innovation globale chez General Motors, Mamatha Chamarthi, Dirigeant principal de l’information chez FCA, Amérique du Nord et Asie Pacifique ou encore Mike Flewitt, PDG de McLaren Automotive…

L’AMDIE, en maître d’œuvre

Point d’orgue de ce sommet, la participation marocaine. En effet, sous l’impulsion de l’Agence marocaine de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE), une importante délégation conduite par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique sera présente au «FT Future of the Car Summit USA 2019». Celle-ci accueillera, outre l’AMDIE et le ministère, plusieurs opérateurs industriels, membres de l’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile (AMICA). Faut-il préciser que le discours d’ouverture de ce sommet qui répond au thème : «Comment le Maroc a-t-il construit un écosystème automobile durable et innovant pour un écosystème de mobilité durable ? », sera effectué par Ali Seddiki, Directeur Général de l’Industrie auprès du ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie verte et numérique. À noter que plusieurs activités sont organisées en parallèle et en marge du Sommet en partenariat avec l’AMDIE et en collaboration avec l’ambassade du Maroc aux USA. 

Le Maroc sur orbite 

En l’espace de quelques années, le Maroc a émergé comme étant l’un des acteurs les plus en vue de l’industrie automobile, un choix d’autant plus stratégique que le secteur affiche de belles performances tant en termes d’exportations que d’attractivité des investissements. Selon le groupe Fitch, le Maroc demeure le 5ème plus grand exportateur étranger en Europe avec une capacité installée de 700 000 véhicules, ce qui fait du Royaume le n°1 en Afrique. Aujourd’hui, le taux d’intégration locale de l’industrie est de 60%. La conception et la fabrication du moteur sont confiées à des ingénieurs marocains pour des équipementiers. Ceci a été réalisé grâce à une politique ambitieuse de cinq ans pour le secteur. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de ce sommet pour lequel la délégation marocaine s’emploiera à vanter la destination à l’occasion du «FT Future of the Car Summit». L’envolée des exportations combinées à l’implantation d’équipementiers de référence mondiale et de géants de la construction automobile illustre la place du Royaume dans la cour des grands en Afrique et dans le pourtour euro-méditerranéen.

L’AMDIE, catalyseur d’opportunités 

Pour rappel, l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations est chargée de promouvoir les investissements nationaux et étrangers ainsi que l’exportation de biens et de services. Pour l’industrie automobile, elle fournit des services essentiels qui permettent aux constructeurs automobiles et aux acteurs du secteur de prendre des décisions plus éclairées :

> En leur assurant le suivi tout au long du projet, de sa préparation à son financement et à son exécution.

> En leur identifiant les meilleurs partenaires au Maroc et en les accompagnant tout au long du processus de négociation.

> En leur facilitant un accès aux marchés automobiles internationaux et en les aidant à signer des contrats d’exportation avec des acteurs locaux.

> En les assistant à identifier les meilleures opportunités à l’étranger et les suivant tout au long du processus d’investissement, quel que soit leur pays d’origine.

 
Article précédent

Startup : c'est parti pour la 4è édition du Digital Challenge de l'AFD

Article suivant

Comicom lance Mahindra et déploie de nouveaux véhicules