Actualités

Fusions-acquisitions : la France et le Royaume-Uni en tête des investisseurs étrangers


Selon une étude du cabinet d’avocats d’affaires international Freshfields, la France et le Royaume-Uni ont chacun investi 30,5 milliards de dollars dans des opérations d’acquisition en Afrique au cours de la dernière décennie, contre 20,8 milliards pour la Chine. Sans surprise, l’Afrique du Sud, l’Égypte et le Nigeria ont été les destinations les plus prisés par les entreprises non africaines. Celles-ci ont globalement plébiscité les investissements dans les ressources naturelles, mais les opérations dans les secteurs liés à la consommation (télécoms, distribution, agroalimentaire…) ont doublé au cours des dix dernières années (1,9 milliards de dollars en 2003 contre 3,8 milliards de dollars en 2012). 

 
Article précédent

Prix WISE de l'innovation : La présidente de la Fondation BMCE Bank primée

Article suivant

Protection des cétacés : Le Maroc en première ligne