service public

Gestion déléguée : bientôt des sociétés régionales

L’Economiste se penche dans son édition du vendredi 27 décembre 2019 sur la gestion déléguée.


La restructuration de la distribution de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement liquide est sur la table du ministère de l’Intérieur. L’idée de mettre en place un nouveau système de la distribution de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement liquide fait son chemin, nous informe le journal.

Cette réorganisation se base sur la mise en place de mécanismes juridiques et de mesures pratiques en vue de créer des sociétés régionales qui prendront en charge la gestion de la distribution de l’eau, de l’électricité et de l’assainissement liquide au niveau de chaque région, précise le quotidien.

Comme première étape, ce projet s’articule sur la mise en place d’un nouveau système dans un délai de deux ans au niveau de 4 régions, à savoir Casablanca-Settat, Marrakech-Haouz, Souss-Massa et Guelmim-Oued Noun. Cette expérience sera par la suite généralisée à l’ensemble du territoire dans un délai ne dépassant pas 4 ans. Les contrats déjà en cours avec Lydec, Redal et Amendis ne sont pas concernés, souligne le quotidien économique.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Saaïd Amzazi expose les mesures prioritaires pour la mise en œuvre de la loi-cadre 51-17

Article suivant

Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP, homme de l'année 2019