Entreprise

Global Women’s Summmit insiste sur l’importance des femmes

Le futur de l’Afrique dépend de la promotion des droits des femmes. C’est ce qu’il faut retenir de cette première édition de « Global Women’s Summit » organisée par Startup Grind Casablanca, les 25 et 26 avril 2019 autour de la thématique « The Future is African ».


« Nous avons choisi cette thématique pour discuter des questions relatives à l’inclusion et la diversité genre dans un monde qui évolue et qui se métamorphose. Il s’agit là de facteurs importants qui favorisent la performance économique des entreprises et le développement des innovations. Notre objectif à travers l’organisation du Global Women’s Summmit est de vulgariser ces concepts. 20 ans de recherches ont démontré qu’en ayant des équipes adoptant la diversité genre, la motivation et la satisfaction des collaborateurs internes et externes augmentent. Il s’agit donc de facteurs à prendre en considération lors de la mise en place des stratégies d’entreprise, de recrutement et de management », explique Hanane Aït Aissa, directrice du Chapter de Casablanca de Startup Grind.

A travers donc des keynotes, une connaissance approfondie des tendances technologiques et doing business en Afrique, des workshop en Tech, des ateliers de développement personnel et un espace d’expositions des startups les plus innovantes, en plus d’un réseau global des femmes les plus influentes, cette conférence a offert toutes les possibilités de contenu et de networking nécessaires pour développer le Leadership et l’Empowerment des Femmes.

Dans ce sens, plus de 20 speakers ont traité de diverses thématiques comme « Game Changers in Diversity & Inclusion » et « Leading & Empowerment ». Parmi eux, Hind Lfal, Co-Ceo de Poste Maroc. « L’idée est d’entamer un débat. La diversité genre est un sujet de société et il faut que toute la société s’y attelle, que ce soit les hommes ou les femmes. Tout le mondes est aujourd’hui convaincu par les statistiques : quand les femmes participent davantage aux organes de gouvernance et au top management des entreprises, ces dernières sont plus performantes. Cette réalité est confirmée de façon factuelle par les études de Mckinsey, Boston Consulting Group (BCG) et d’autres grands cabinets internationaux. Ces statistiques prouvent que la diversité genre améliore la créativité au sein des entreprises ce qui mène à une meilleure performance de l’entreprise et à sa longévité. Il faut donc trouver la façon de faire aboutir cette parité », souligne Hind Lfal.

L’importance des femmes au sein des conseils d’administration

Xavier Reille, directeur Maghreb de la Société Financière Internationale (IFC/Groupe de la Banque mondiale), partage le même avis. « Il faut reconnaître que les femmes ont un gisement de talents à offrir à l’entreprise qui est très important. Elles peuvent contribuer à la création de richesses et à l’amélioration de la croissance économique. Le Maroc aspire à atteindre 5% de croissance et pour les atteindre, il a besoin des femmes. Aussi, le pays a besoin d’entreprises performantes. Des études internationales ont démontré que les entreprises qui comptent des femmes au sein de leur conseil d’administration surperformaient entre 23% et 37% les entreprises où il n’y avait pas de femmes. Il ne faut pas oublier aussi que les femmes actives sont synonyme d’un deuxième salaire pour le ménage. Cela permet de réduire les inégalités sociales », note Xavier Reille.

En somme, la première édition de Global Women’s Summmit a donc apporté des éléments de réponse permettant d’accompagner les chefs d’entreprises et dirigeants dans le design et le déploiement des stratégies disruptives en agissant sur trois temporalités : la stratégie, la technologie et les ressources humaines pour une meilleure rotation du capital et un développement pérenne de l’entreprise reposant sur un modèle économique en régénération permanente.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Assises de la startup: franc succès pour la première édition

Article suivant

Assises fiscales : des guest speakers de renom