IDEInvestissement

Golfe: Les Emiratis, premiers investisseurs au Maroc

Les flux d’Investissements directs étrangers (IDE) en provenance des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont atteint 10,8 milliards de DH en 2015. Ce chiffre vient d’être dévoilé dans le Rapport économique et financier accompagnant le Projet de loi de finances (PLF) 2017 qui précise que la part des flux en provenance du CCG dans l’ensemble des IDE entrant au Maroc est passée à 28% en 2015 totalisant quelques 68,9 milliards de DH entre 2005 et 2015.  Selon le rapport, ces investissements sont essentiellement originaires des Émirats Arabes Unis (57,4% des flux reçus du CCG en 2005-2015) et de l’Arabie Saoudite (19,2%), notant qu’ils sont destinés, notamment, aux secteurs du tourisme, de l’immobilier et de l’énergie.


De leur côté, les importations en provenance des pays du CCG ont fortement reculé en 2015 pour se situer à 16,9 milliards de DH soit une baisse de 37,1% sur une année glissante. « Cette baisse est due à la chute des prix des produits pétroliers sachant que l’Arabie Saoudite est le premier fournisseur du Maroc dans la région du Golfe avec environ 9,7 milliards de DH d’importations, soit 57% du total régional, suivie des Émirats Arabes Unis (EAU) avec 5,3 milliards et une part de 31,1% », explique le rapport. Ainsi, le solde commercial avec les pays du CCG s’est fortement amélioré, passant à 14,7 milliards de DH en 2015, après 25,3 milliards en 2014, tandis que le taux de couverture s’est établi à 13,2% en 2015 après seulement 6,5% en 2014.

 
Article précédent

Doing Business : Le Maroc monte à la 68e place

Article suivant

Tariq Sijilmassi, Président du Directoire du Groupe Crédit Agricole du Maroc