Grande distribution

Grande distribution : Le groupe LabelVie confirme sa résilience

En dépit de la pandémie, le groupe LabelVie a réussi à tirer son épingle du jeu sur les trois premiers mois de l’année en cours. Tous les indicateurs ou presque sont au vert, et le groupe a pu également réaliser deux importantes opérations financières durant cette crise sanitaire. Les détails.


S’il est un secteur qui a su profiter de la crise sanitaire, c’est bien celui de la grande distribution. En témoignent les bonnes performances qu’affiche le groupe LabelVie au terme des trois premiers mois de l’année 2020. En effet, en dépit de la situation exceptionnelle que traverse le Royaume en raison de la pandémie du Coronavirus, l’entreprise fondée par Zouhair Bennani a réalisé des performances jugées satisfaisantes par le top management sur le premier trimestre 2020. Dans le détail, le groupe a enregistré au terme du premier trimestre 2020 un chiffre d’affaires de 2, 8 milliards de DH, en hausse de 26% comparé à la même période de l’exercice précédent. Le top management explique que cette évolution a concerné tous les segments d’activité et notamment le secteur hyper cash porté par l’enseigne Atacadao, qui a enregistré une progression de l’ordre de 33% de volumes de ventes. «Le groupe a, en effet, fait preuve d’une grande résilience et a mobilisé l’ensemble de ses équipes sur tout le territoire pour permettre la continuité de son activité et s’adapter à toutes les contraintes sanitaires, sécuritaires et sociales de la crise», souligne Amine Bennis, directeur administratif et financier. Toutefois, il est à noter que le montant de l’investissement a, quant à lui, reculé de 13%, dans la mesure où le premier trimestre 2020 a été impacté par l’arrêt total de tous les chantiers de construction et d’aménagement des futures ouvertures du groupe, pour des raisons de sécurité sanitaire. «La relance progressive de l’activité économique des prochaines semaines nous permettra de reprendre nos chantiers progressivement et de réajuster notre stratégie pour le reste de l’année 2020», assure le directeur administratif et financier, qui ajoute que le groupe a dû anticiper pour faire face à la crise sanitaire. «Nous avons anticipé cette situation dès l’apparition des premiers cas dans les pays voisins. Nous étions au fait des difficultés, notamment logistiques, que pouvait engendrer cette crise dès que le premier cas de contamination a été déclaré au Maroc. Nous avons donc pu constituer nos couvertures de stock sur les produits essentiels en alimentaire et hygiène», explique-t-il.

Les détails de la transaction entre Aradei Capital et le Sud-Africain pic
Concernant la transaction de Aradei Capital et PIC qui s’est faite en pleine pandémie mondiale, notons que toutes les études et examens préalables ont été effectués et le prix a été déterminé en tenant compte de l’ensemble des paramètres qui préva-laient dans ce contexte. «Je tiens à préciser, que la valorisation faite à l’occasion de cette transaction permettrait à Label Vie de réaliser plus de 50% de plus-value par rapport à la valeur historique des titres Aradei Capital qu’elle porte sur son bilan. Ceci nous conforte pleinement dans la stratégie que nous avons adoptée avec ce véhicule et dans notre vision long terme de portage », renchérit le directeur admi-nistratif et financier.

Un dispositif sanitaire strict et rigoureux

Ainsi, un dispositif sanitaire strict et rigoureux a été mis en place et adapté en permanence aux consignes édictées par le ministère de la Santé et des pouvoirs publics, au fur et à mesure du renforcement de l’état d’urgence sanitaire. Avec la levée progressive du confinement, entérinée par le gouvernement depuis le 10 juin, le groupe se frotte les mains. Cependant, le top management indique que les dispositifs de sécurité et d’hygiène seront maintenus et voire même renforcés. «Pour les clients de nos enseignes commerciales, il n’y aura aucun changement, si ce n’est le retour aux horaires normaux.. Nous continuons d’innover avec nos partenaires pour améliorer nos processus de sécurité et faciliter la vie de nos clients. Aussi, après nous être assurés de l’absence de nocivité des produits utilisés et de la fiabilité des installations, nous avons déployé une nouvelle solution pour limiter les risques de propagation du Coronavirus », fait savoir le groupe. Dans le détail, cette solution consiste en un sas de désinfection destiné aux clients et installé devant l’entrée des magasins. En effet, après un test probant réalisé dans le magasin Carrefour de Sidi Maârouf, et un retour très positif des clients, le groupe a décidé de généraliser l’installation du sas de désinfection à l’ensemble de ses magasins, toutes enseignes confondues, de manière à couvrir près de 80% du parc. Et ce n’est pas tout, puisque le géant de la grande distribution a aussi décidé d’installer une arche de désinfection pour les véhicules et les camions poids lourds qui accèdent à sa plateforme logistique de Skhirat, ainsi qu’un tunnel de désinfection pour les palettes de marchandises. « La sécurité de nos collaborateurs est plus que prioritaire. Ils ont été au front pendant toute cette crise et nous allons continuer à les protéger et adapter nos lieux de travail, notamment pour ceux qui étaient en télétravail et qui vont retourner aux sièges dans les prochains jours », tient à ajouter Amine Bennis. « Le Groupe Label Vie est fier aussi d’avoir pu contribuer à son échelle à l’effort national dans la gestion de cette pandémie et salue les efforts et les décisions de notre pays, à tous les niveaux, pour protéger le peuple marocain. Nous avons également contribué à hauteur de 50 millions de DH au Fonds Spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid 19) mis en place, suite aux Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI », poursuit-il.

Deux opérations financières importantes en pleine pandémie mondiale

Force est de préciser que malgré la crise sanitaire, le groupe Label Vie a néanmoins pu réaliser deux grosses opérations financières. La première concerne sa filiale Aradei Capital, qui a réussi à attirer un nouvel actionnaire dans son tour de table. Il s’agit du sud-africain PIC, qui a récemment pris 13% du capital de la foncière marocaine, en investissant 50 millions de dollars. «Malgré une situation internationale secouée par la crise, la société a concrétisé avec succès l’entrée du premier fonds d’investissement sud-africain PIC au capital. Cela témoigne de la confiance dans les fondamentaux, la solidité financière et les perspectives de croissance de la foncière. Depuis 2015, la stratégie du Groupe Label Vie consiste à externaliser la gestion de sa foncière et à diversifier son tour de table. Nous avions d’ailleurs confié la gestion à une société indépendante, REIM Partners et cette transaction s’inscrit dans la continuité de cette stratégie. Par ailleurs, notre rôle au sein de la gouvernance d’Aradei Capital n’a pas changé depuis cette opération sur le capital », confie Amine Bennis. A savoir, si le groupe Label Vie va continuer à faire appel à Aradei Capital pour les besoins de notre croissance, le top management fait remarquer qu’il a mis en place un mode de fonctionnement qui favorise le partenariat bailleur/preneur et qui n’est pas lié au pourcentage d’actionnariat dans Aradei Capital. D’ailleurs, à ce sujet, le groupe indique qu’il faut séparer la relation d’actionnariat de celle de collaboration. «Le Groupe a livré ces derniers mois plusieurs actifs grands formats en collaboration avec Aradei Capital, notamment le magasin Atacadao de Tikiouine à Agadir, le magasin Carrefour Dar Bouazza à Casablanca et l’extension du magasin Carrefour de Targa à Marrakech. De même, nous prévoyons prochainement les ouvertures de deux hypermarchés Carrefour, l’un à Témara et l’autre à d’Agadir », précise le directeur administratif et financier. Il va sans dire, que tout ceci augure d’un bel avenir pour le groupe Label Vie dans son marché marqué par une forte concurrence.

Le groupe LaBelVie diversifie ses sources de financement
La seconde opération financière réalisée dans cette pandémie par le groupe, porte sur une émission obligataire ordinaire par placement privé pour un montant global de 600.000.000 dH auprès d’investisseurs qualifiés. Soulignons que l’objectif de cette émission obligataire est d’abord de permettre à la société LabelVie S.A, d’optimiser le coût du financement et de profiter de la conjoncture actuelle des taux. « cette opération permettra par ailleurs de financer son plan de développement et de diversifier ses sources de financement », précise Amine Bennis.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, jeudi 18 juin à 18h

Article suivant

Coronavirus : 206 nouveaux cas, 9.280 cas au total, vendredi 19 juin à 10h