Agro-Industrie

Grandes manœuvres dans le secteur de l’agrochimie

Profitant de l’élan du Plan Maroc Vert et de l’élargissement considérable des surfaces cultivées et irriguées qu’il a induit depuis son lancement en 2008, le secteur de la production et la commercialisation des produits phytosanitaires et des équipements d’irrigation est en pleine effervescence depuis quelques années.


Après la prise de contrôle de CMGP (leader incontesté des équipements d’irrigation au Maroc) par le géant du capital investissement DPI (Development Partners International) et la cession de Philéa (acteur historique de la distribution des produits phytosanitaires), c’est au tour de Soprochiba de passer la vitesse supérieure. Aussi, cette société basée à El Jadida et opérant dans l’agrochimie vient de prendre pied à Agropolis à Meknès où elle compte implanter un show-room et des zones de stockage importants, pour s’attaquer de façon plus agressive aux régions Centre et Oriental.

L’investissement qui dépasse les 15 millions de dirhams devra permettre à la société fondée en 1987 d’atteindre la taille critique de 100 millions de dirhams de chiffre d’affaires à horizon 2021/22, contre 50 millions de dirhams à fin 2017. Il vient aussi consolider la politique entamée par cette PME contrôlée par la famille Badaoui et qui détient à ce jour, environ 40 homologations comprenant des herbicides, des fongicides, des insecticides, des acaricides, des bio-stimulants, des régulateurs de croissance et des acides humiques.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Challenge #696

Article suivant

Il fait l'actu : André Azoulay, conseiller du Roi