Tourisme

Greffe de cheveux : La Turquie très prisée par les Marocains

Au cours des dernières années, la Turquie est devenue une destination privilégiée pour de nombreuses personnes du monde entier, intéressées par la transplantation de cheveux. Une nouvelle tendance qui attire de plus en plus de Marocains.


Selon des chiffres attribués au ministère du Tourisme et de la Culture turc, ils étaient 120.000 Marocains à visiter la Turquie, à fin juillet 2019. Un chiffre qui comprend des touristes intéressés par la transplantation de cheveux et des opérations de chirurgie esthétique.

La Turquie est en effet devenue la première destination de ceux qui recherchent un endroit approprié pour la chirurgie esthétique, en particulier la transplantation de cheveux, en raison de ses spécifications internationales qui aident le patient à obtenir le meilleur résultat. En même temps, le patient peut passer un moment agréable en visitant les monuments touristiques et ce, dans un climat favorable presque toute l’année. Tous ces atouts classent la Turquie parmi les 5 meilleures destinations du monde en termes de tourisme médical, surtout en raison de l’excellence de ses services, de la qualité et du bas prix comparés aux autres pays.

La technique utilisée dans l’opération de greffe de cheveux est celle dite du « Saphir » (Saphir). Elle repose sur l’utilisation d’un stylo spécial à pointe fine qui stimule le collagène et joue donc un rôle actif dans la construction des cellules et des tissus rapidement après la greffe.

Le patient doit rester trois jours pour terminer le processus. Le premier jour, il subira des tests sanguins et les tests requis, puis débutera le processus de greffe de cheveux, qui durera de 6 à 8 heures, pour se reposer le deuxième jour. Ensuite, le patient se fera laver les cheveux, puis se fera une injection de plasma le troisième jour. Tout cela à 1.200 dollars !    

La greffe de cheveux a généré plus d’un milliard de dollars en 2018 pour la Turquie. Dr Servet Terziler, membre du Comité de la santé du Conseil des Relations économiques étrangères turc, a déclaré que le tourisme médical en Turquie se développe et progresse depuis 9 à 10 ans et prend de l’ampleur, soulignant que la principale raison derrière cela est la qualité des services et des prix bas.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La Cour des comptes publie son rapport 2018

Article suivant

Université d’été de la CGEM : Mezouar appelle à plus d’audace pour relever les nouveaux défis